Game over pour l’enseigne de jeux vidéo Game

En proie à de graves difficultés financières, l’enseigne de jeux vidéo « Game » est sur le point de disparaître. Les stocks sont liquidés, la direction reste muette.

Les gamers se précipitent dans les magasins pour profiter de tarifs imbattables   Photo C.N.

Les gamers se précipitent dans les magasins pour profiter de tarifs imbattables Photo C.N.

60 % de réduction sur tous les jeux et 30 % sur les consoles au magasin Game de Cannes. Derrière les soldes monstres, la disparition annoncée d’une franchise. Game n’a pas su répondre à la concurrence de la vente en ligne et à la dématérialisation du marché qui bousculent la distribution du jeu vidéo. Aujourd’hui, un millier d’emplois et une centaine de boutiques sont menacés.

Légende : Des stocks épuisés et des prix cassés : la fin est proche   Photo : M.M.

Légende : Des stocks épuisés et des prix cassés : la fin est proche Photo : M.M.

« On est en train de tout liquider. On ne fait plus de réservation et de reprise pour les clients », explique un vendeur du magasin Game de Cannes. « Depuis le début de la semaine, le magasin est bondé ». A ce rythme, tout devrait être écoulé avant la fin de la semaine. Mais après ?

Aurélia, 32 ans, sort tout juste du magasin. Pour cette « gameuse », les rabais chez Game sont une aubaine même si elle a le sentiment de « jouer un peu les vautours. »…

Histoire d’une descente aux enfers Game

La fin de Game est le dernier épisode d’un triste feuilleton débuté en 2011, quand la société mère, basée à Londres, a annoncé avoir perdu quelques 40 millions de livres (49 millions d’euros). Depuis, les mauvaises nouvelles se sont accumulées….

Retour en quelques dates clés (cliquez pour ouvrir l’animation) : 

Game n’a pas encore payé les heures supplémentaires d’une centaine de salariés français, et les allocations chômage des licenciés d’octobre ne sont toujours pas versées. L’enseigne concurrente Micromania aurait proposé un million d’euros pour les 40 magasins les plus rentables.

Salariés sous tension

Curieusement, alors que le nombre de salariés touchés est le même qu’à Virgin, qui vient de déposer le bilan, la médiatisation de l’affaire est moindre.

Pour l’heure, direction comme salariés restent discrets. « Adressez-vous au porte-parole », n’a cessé de répéter le gérant du magasin cannois lors de notre visite. La direction restait injoignable ce jeudi.

Idem pour les syndicats maison. Quelques managers et salariés manifestaient tout de même jeudi matin devant le siège français de Game à Paris.

Christophe Napoli, Maxime Morin et Thibaut Carage

About these ads