Claude Guéant en croisade contre l’islamisme radical



Tolérance zéro pour l’islamisme radical. Claude Guéant campe sur ses positions après l’affaire du tueur de Toulouse, Mohamed Merah. Il parle d’un traumatisme équivalent au 11 septembre. Dix-neuf personnes ont étés interpellées le week end dernier, elles sont soupçonnés d’avoir projetées d’enlever un magistrat d’origine juive. En fin de matinée le parquet de Paris a annoncé la mise en examen de 13 des interpellés pour détention d’armes et association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. Ils font partis d’un groupe salafiste : Forsane Alizza. Les interpellations organisées par la DCRI ( un service créé par Nicolas Sarkozy ) ont étés largement médiatisées et l’opposition parle déjà d’une « stratégie électoraliste ».

A cela s’ajoute l’expulsion hier de 5 militants islamistes. L’un d’entre eux qui est imam prêchait pour « l’isolement de la femme, le commerce de la drogue et le repli communautaire musulman ». Les 4 autres militants ont étaient expulsés pour « manifestation publique de haine envers le monde occidental et les juifs ». Le ministère de l’Intérieur précise qu’il agit en s’appuyant sur les droits de séjour et d’asile des étrangers qui autorisent l’expulsion en cas de « nécessité impérieuse pour la sûreté de l’Etat ou la sécurité publique ». D’autres expulsions sont à venir à ajouté Claude Guéant. Ces décisions sont prises alors que le rassemblement annuel de l’union des organisations islamiques doit se tenir en fin de semaine au Bourget.

Publicités