octobre 03

Étiquettes

Prix de l’essence : entre coup de pouce et coup de pompe

Dans un contexte de crise, le prix de l’essence est souvent pointé du doigt. Mais depuis plus d’un mois, celui-ci est en baisse. Assez pour satisfaire les consommateurs ?

10 centimes. C’est en moyenne la baisse enregistrée par le litre d’essence depuis le mois d’août, chiffre donné par la Direction de l’Énergie et du Climat. Par exemple, le litre de Sans Plomb 95 atteint aujourd’hui 1.53 euro, soit 11 centimes de moins que le mois dernier. Quant au litre de gazole, il a diminué, lui, d’environ 9 centimes.

Des raisons différentes

Pour vous donner un ordre d’idées, un consommateur, qui fait le plein d’essence de sa voiture avec 40 litres, fera une économie de 4 euros. A l’origine : l’action du gouvernement. Ce dernier avait décidé de baisser les taxes sur les carburants à hauteur de 6 centimes. Mais aujourd’hui, il s’agit d’une économie plus contextuelle, due à la chute du prix du pétrole. Depuis le 20 septembre s’ajoute en effet aux mesures gouvernementales une baisse de 3 à 5 centimes du prix au litre due aux fluctuations du marché.

Des réactions contrastées

Une aubaine pour les consommateurs qui ne cachent pas leur joie. « Cela fait du bien au portefeuille. Il y a deux mois, j’hésitais à prendre ma voiture pour faire des petits déplacements. Aujourd’hui, je suis plus sereine » déclare Anne, mère de famille cannoise. Bien sûr, cette situation reste très liée à l’économie, évolutive et dans un équilibre précaire. Ce qui laisse le doute à certains utilisateurs comme René, en vacances à Mandelieu. « C’est bien, mais cela va ré-augmenter. Profitons aujourd’hui pour faire attention plus tard ».

Bien que cette baisse soit bénéfique à tous les utilisateurs, ceux-ci se questionnent toujours : la voiture est-elle indispensable ? La fluctuation des prix à la pompe aura, c’est certain, une importance cruciale dans leur réponse.

Thibaut Carage