La rentrée en séries

Cela fait maintenant un mois que les chaînes de télévision américaines ont fait leur rentrée des séries. L’occasion pour un petit bilan (non exhaustif) des nouveautés proposées et du retour des classiques… Garanti 100% sans spoiler !

Revolution saison 1 :

Produite par JJ Abrams (Lost, Alias, Fringe…), Revolution était une des séries les plus attendues de la rentrée 2012, spécialement en raison d’un synopsis plutôt prometteur. Quinze ans après la disparition inexpliquée de toute forme d’énergie sur Terre, le monde vit dans un univers post-apocalyptique où gouvernements et forces de l’ordre ont été remplacés par des dictateurs et des milices. Charlie, une jeune fille dont la famille semble être intimement liée à la coupure de courant, décide de faire face à la milice quand celle-ci tue son père et enlève son frère. S’en suivra une quête pour un futur meilleur… ce qui nécessitera toutefois de répondre à certains mystères du passé. Réalisé par Jon Favreau (Iron Man 1 et 2), l’épisode pilote a attiré plus de 11 millions d’Américains devant NBC, un score excellent et surtout rare pour cette chaîne. Comme souvent, une petite baisse des audiences s’est depuis faite ressentir mais la moyenne reste très bonne avec près de 8 millions de téléspectateurs chaque semaine. NBC a donc commandé une saison complète de 22 épisodes de Revolution.

 

The New Normal saison 1 :

Créée par Ryan Murphy, le papa de Glee et d’American Horror Story (une série d’horreur qui fait vraiment peur), The New Normal raconte l’histoire d’un couple gay qui souhaite fonder une famille. Goldie, mère-adolescente, décide de porter leur enfant. Petit problème, sa grand-mère est républicaine, radicale et homophobe. Avec un sujet pareil, rien d’étonnant à ce que l’antenne de NBC à Salt Lake City (Utah), siège mondial des mormons, refuse de diffuser la sitcom. Si pour certains le thème de l’homoparentalité dans une série est 100% original et brise les tabous, pour d’autres cela se rapproche de Modern Family, série acclamée aux USA, mais méconnue en France, dans laquelle, déjà, un couple homosexuel adopte une petite fille et fait face aux regards des autres. La série a attiré près de 7 millions de téléspectateurs lors du premier épisode, et l’audience est maintenant aux alentours de 5 millions. Chiffres suffisants qui ont convaincu la chaîne de commander une saison complète de 22 épisodes.

 

Homeland saison 2 :

Proclamée par la critique comme meilleure série de l’année 2011-2012, adoubée lors des Golden Globes 2011 et des Emmy Awards 2012, Homeland fait partie des valeurs sûres du paysage télévisuel américain. Adaptée de la série israélienne Hatufim, elle suit Carrie Mathison, agent de la CIA bipolaire (détail important), la seule à être persuadée que le sergent Brody, retrouvé en Irak après huit ans de captivité, n’est pas le héros que tout le monde voit, mais en réalité un terroriste « converti » par al-Qaïda. Diffusée par la chaîne câblée Showtime (Dexter, Weeds), cette série n’attire « que » 1,5 millions de téléspectateurs en moyenne, un score néanmoins excellent pour une chaîne du câble. La deuxième saison a débuté le 30 octobre dernier aux Etats-Unis, avec des audiences aussi bonnes que pour sa première saison, et des critiques toujours aussi élogieuses. En France, c’est Canal+ qui a acheté les droits de Homeland. Bonne nouvelle pour les non-abonnés, il est fort probable que la série soit diffusée un jour sur D8, nouvelle chaîne du groupe Canal+. L’occasion de découvrir une série louée par Barack Obama himself !

 

How I Met Your Mother saison 8 :

Arriver à huit saisons, pour une sitcom, c’est plutôt difficile. Parvenir à conserver une audience convenable à ce stade encore plus. HIMYM réalise le doublé gagnant cette année. Avec une moyenne de 9,67 millions de téléspectateurs lors de sa saison 7, et une rentrée suivie par plus de 8 millions d’Américains, Ted, Barney, Robin et les autres ont de quoi rendre envieuses les autres séries du genre telles que Community ou Happy Endings. Mais CBS, qui diffuse le show doit faire attention à ne pas tarder à présenter la très (trop ?) attendue mother, un fil rouge qui tend à s’éterniser. Surtout que l’un des acteurs principaux, Jason Segel (interprète de Marshall Eriksen), a émis l’hypothèse de partir une fois la saison 8 terminée, pour se consacrer au cinéma. Introduire le personnage de la mère permettrait sûrement à la série de rassurer ses fans, et lui donner un second souffle, après plusieurs saisons considérées comme poussives et faibles par la critique. En France, la série est diffusée sur NT1, les samedis et dimanches après-midi, d’une façon quelque peu confidentielle.

 

NCIS saison 10:

Pour sa dixième saison, la série procédurale diffusée sur CBS continue de battre tous les records. En moyenne 19 millions de téléspectateurs se rassemblent derrière leur télé tous les mardis soir pour suivre les enquêtes de Gibbs, Ziva David, Tony DiNozzo et Tim McGee. C’est donc la série la plus suivie aux Etats-Unis. Pour Mark Harmon, interprète de l’agent spécial Gibbs, le succès de cette série s’explique car elle « a toujours demandé aux téléspectateurs de s’impliquer émotionnellement avec les personnages. D’abord et avant tout les personnages. C’est pour cette raison que cette série est la plus suivie. Les téléspectateurs aiment ces personnages et ils allument la télévision pour savoir ce qui leur arrive chaque semaine. » NCIS est donc une série que l’on risque de voir encore un bout de temps. Aux Etats-Unis dans un premier temps, mais aussi en France où la saison 9, actuellement diffusée sur M6, attire plus de 5 millions d’aficionados chaque vendredi.

Anne-Laure Tricot