novembre 07

Étiquettes

« Obama a eu 4 ans pour réparer les problèmes laissés par Bush »

Entretien avec Kenneth Mize, 60 ans, entrepreneur texan

Kenneth Mize est un entrepreneur dans le milieu du sport. Il réside à Houston (Texas), Etat traditionnellement républicain, où il suit avec attention la campagne présidentielle américaine. 

Que pensez-vous du système bipartite ? Est-ce    que les idéologies de chacun se retrouvent dans les deux partis ?

Le système  bipartite semble être un système efficace. Souvent, nous avons un candidat qui fonctionne comme un indépendant qui peut perturber l’équilibre ou remporter l’élection. Généralement, cet indépendant fait un peu de bruit mais finalement tire sa révérence. Notre système électoral est clairement découpé en idéologies pour chacun des deux partis. Cela permet que les gens votent pour les idéologies des démocrates ou des républicains.

L’élection au suffrage indirect légitime-t-elle le statut du Président ? Que pensez-vous de l’organisation de l’élection présidentielle ?

Si vous regardez l’élection de 2000 de George Bush face à Al Gore, l’élection a été remportée par Gore. Mais en raison du vote des grands électeurs, Bush a été déclaré vainqueur. Il semble donc y avoir une certaine confusion quant à savoir si le peuple élit le Président ou le collège électoral, qui influence  la décision.

L’argent dont dispose Romney va-t-il renforcer sa position ? Est-ce que les sondages sont beaucoup utilisés par les médias et les politiques ?

Je ne pense pas que le candidat qui a le plus d’argent gagne. A ce niveau, les deux parties ont assez d’argent. Les sondages sont intéressants et semblent être exacts. Les gens semblent y croire.

Parle-t-on facilement et ouvertement de politique ?

Oui, beaucoup de gens parlent ouvertement de la politique. Mais je pense que beaucoup d’Américains en ont assez de la politique et sont souvent rebutés par tout cela. Remarquez combien de gens en parlent et ne votent pas et vous verrez qu’il y a beaucoup            d’apathie chez les électeurs. Ce n’est pas le premier sujet de conversation, mais avec les débats, on en a beaucoup parlé. Beaucoup de gens les regardent.

Quelles thématiques sont les plus abordées par les candidats ? Lesquelles intéressent le plus les citoyens ?

Les gens sont pour la plupart préoccupés par l’économie et l’emploi. Mais ensuite vient la préoccupation de la couverture santé et de la sécurité sociale, deux choses qui ne semblent jamais se résoudre.

Quel est le climat politique chez vous au Texas ?

Le Texas est considéré comme un Etat républicain. Je ne sais pas pourquoi exactement. J’ai toujours été d’avis que les Européens sont plus avertis quand il s’agit de politique que de   nombreux Américains. Je n’ai pas grandi avec un bon sens de la compréhension et de la capacité de parler politique. Mais je suis les questions concernant le pays car les enjeux sont importants.

Quel est votre sensibilité politique ?

Quand Bush a quitté ses fonctions, il a fait beaucoup de dommages au pays. Tellement de dégâts que le président lui succédant aurait de toute manière eu du mal à résoudre ces problèmes. Mais Obama a eu 4 ans. Je ne sais pas si c’est assez long. Romney a été un homme d’affaires pendant 25-30 ans avec succès. Mais, comme un homme d’affaires riche, il   paie très peu d’impôts. Il semble jouer selon les règles des riches. Il peut être en contact avec les 47% des citoyens qu’il critiquait.  J’attendais de voir ce qu’il se passe dans les débats pour prendre ma décision. Il est facile de dire ce que vous feriez en tant que Président dans des situations différentes. Mais jusqu’à ce que vous rentriez en fonction, on se rend compte de combien de compétences il faut pour ce rôle. Peut-être que Romney pourrait aider l’économie. Mais il parle beaucoup de choses que je ne pense pas très réalistes. Mais d’un autre côté, je ne suis pas un grand fan d’Obama non plus. Actuellement, je pense quand même qu’il est le moins pire des deux.