Les jeunes s’engagent dans des alternatives de vie

Les villages en transition attirent principalement des jeunes (crédit : page Facebook de l’Olympe)

Energie, transport, éducation, santé… Les associations de village en transition abordent tous les thèmes de la vie quotidienne. Ces sont des organisations de citoyens qui veulent vivre autrement en préservant la nature. S’ils ne font pas officiellement partis du mouvement, Pierre Jessueld et Solange Follet, un jeune couple engagé, s’en inspirent fortement dans leur ferme du Var. Pour eux, on doit changer nos modes de vie. « Les énergies vont devenir de plus en plus rares, et de plus en plus chères. Ensemble, on peut trouver des solutions, et agir. »

Un concept de vie

Si les villages en transition se montent par commune, Pierre et Solange ont choisit eux d’occuper une parcelle qu’ils partagent avec quatre autres personnes. Tous ensemble ils ont créés une véritable petite ferme sur le terrain de l’olympe. « Mes parents sont agriculteurs dans une AMAP (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne ) et je suis moi-même une formation d’ éco agriculture. » explique Solange. Son fiancé précise que le but, c’est d’être « auto-suffisant ». « Nous aurons bientôt monté des panneaux solaires qui suffiront à notre consommation. Nous vivons dans une yourte, nous nous chauffons au poêle… Nous essayons de faire attention à tout. » Ils prônent aussi la récupération. « On essaye de remettre en état ce qui peut encore marcher », déclare Pierre, tandis que Solange déplore un volume de déchet encore trop important. Bénévoles aux rencontres éco-citoyennes de Mérindol, constructeurs, agriculteurs, le jeune couple au parcours hétéroclite se montre plein d’enthousiasme pour une cause qui lui est chère. Et que beaucoup d’autres défendent à travers la France.

Des associations nationales

Les « transition towns », une manière d’améliorer la vie quotidienne.

Les villages en transition, c’est une idée qui est partie d’Angleterre en 2006 sous le nom « Transition towns ». Des exemples de villes en transition sont maintenant visibles dans une vingtaine de pays. Ils partent de trois principes clairs pour faire face aux différentes crisesde notre monde : réduire la consommation d’énergie fossile ; recréer une économie locale vigoureuse ; acquérir les compétences nécessaires pour se passer du pétrole. Les nouveaux villages attirent particulièrement les jeunes car certains s’inquiètent pour leur avenir. Les questions sont nombreuses :  comment vont-ils vivre avec les changements climatiques ? Comment manger ou se chauffer dans le futur ? Les villages en transitions apportent des réponses à ces questions et offrent de véritable mode de vie alternatif. Deux films ont notamment été réalisés sur ce sujet par les acteurs même du mouvement. Ils essayent de l’expliquer de manière humoristique, mais aussi d’un point de vue scientifique en l’analysant à l’aide de spécialistes.

Alex Perasso