Le Gangnam Style, signe de la fin du monde ?

Vous êtes forcément tombés dessus. Au moins une fois. Dommage, elle pourrait bien vous condamner. Selon Guillaume Leroy, « thésard en littérature de la Renaissance », la fin du monde serait proche. Pire, à en croire sa prophétie empruntée à Nostradamus, le  destin de la Terre serait entre les « mains » d’une vidéo, celle du Gangnam Style

« Du matin calme la fin viendra, une fois le nombre de cercles alignés à neuf sera, le cheval qui dansera ». Voilà donc la fameuse prophétie qu’aurait découverte le jeune Guillaume, qui se nomme en fait Simon Gosselin. Car oui, vous l’aurez certainement compris, mais ce n’était qu’une blague. Joint par téléphone, le Caennais raconte : « J’étais avec un pote, et on a vu que la vidéo de Psy, ‘Gangnam Style’, allait devenir la vidéo la plus vue sur Youtube. On est parti sur un délire, celui que c’était un signe de la fin du monde. » La vidéo est postée le dimanche 25 novembre sur le réseau. Quelques jours plus tard, elle compte déjà 250 000 vues. Une aubaine pour Simon, le buzz peut prendre. Et tout est fait pour que l’on tombe dans le panneau. Le personnage inventé, d’abord : timide, lunettes au bout du nez et ton hésitant. La prophétie ensuite, merveilleusement explicitée. Le « matin calme », c’est la Corée. Le « cheval qui dansera » ? La chorégraphie inventée par Psy, évidemment. Enfin, les neufs cercles alignés correspondent aux neufs zéros du milliard de vues sur Youtube, que le chanteur atteindrait le 21 décembre. Le coup parfait. A la fin de sa supercherie, celui qui se fait appeler « ChubbyCoon » sur la toile prévient : « Psy ferait mieux de retirer sa vidéo… »

« Les médias l’ont pris au premier degré »

« Avec le sujet que j’avais choisi je savais que ça allait un peu tourner, notamment sur les forums, Facebook et Twitter. Mais je ne pensais pas que ça se répandrait à l’international et que la prophétie serait reprise dans des médias sérieux, c’est ça qui m’a un peu surpris. » En milieu de semaine, la citation loufoque se retrouve même en Une du JT d’une télé mexicaine. Les demandes d’interviews affluent. Radios, télévisions, journaux locaux mais aussi nationaux tapent à la porte de Simon Gosselin. En tête, M6 et surtout Le Monde, qui souhaite le rencontrer pour son dossier spécial « fin du monde ». Pourtant, après que Simon ait annoncé au quotidien que tout cela n’est qu’un canular, il n’a plus de nouvelles. « Je pense quand même que mon histoire est plus intéressante que celle d’un illuminé qui poste une vidéo bidon sur le net » regrette-t-il, blasé par les médias : « Ils l’ont tous pris au premier degré. Je me suis rendu compte que la plupart des sites et des journaux balançaient des infos sans les vérifier. Ça ne me parait pas normal qu’un journal sérieux comme Le Monde ou une chaîne sérieuse comme M6 ne vérifie pas un minimum ses sources. »

Peu importe. Simon s’est bien amusé, et compte bien profiter de ce buzz pour relancer sa carrière. L’auteur de fameux « mashups » est sans emploi depuis peu : « J’ai bossé sur France 4 et TF1, pour Arthur. Je suis scénariste, réalisateur, monteur et je cherche à faire la même chose, c’est-à-dire des programmes courts. » En attendant, il espère bien entendre Psy réagir à sa prophétie, et prépare tranquillement ses 30 ans. Il fêtera son anniversaire le 22, soit le lendemain de la supposée fin du monde.

Yann Soudé