janvier 10

Étiquettes

Comment Internet a révolutionné le microcrédit

Outil de développement humanitaire, le microcrédit prend une nouvelle dimension avec le web 2.0. Plateformes simplifiées et réseaux sociaux permettent des levées de fond à très grande échelle. Mode d’emploi.

Le microcrédit est un acteur efficace de la mondialisation. Crédit Photo : Sanostra microcrédit

Le microcrédit est un acteur efficace de la mondialisation. Crédit Photo : Sanostra microcrédit

  • Qu’est ce que le microcrédit ?

Le microcrédit est un prêt à faible montant, à taux d’intérêt bas, voire nul, consenti par des ONG et des banques partenaires à des personnes considérées comme insolvables pour leur permettre de financer une activité génératrice de revenus. A ce jour le montant total des microcrédit a dépassé les 11 milliard d’euros et en France cela représente 772 millions d’euros.

Son origine

La Grameen Bank créée par Muhammad Yunus a été la première à proposer des microcrédits. en 1976. Le principe est simple : l’organisation propose aux internautes de financer le projet d’une personne qui n’a pas accès aux services des banques. Une fois que le donateur a choisi son projet et envoyé son don, il peut suivre l’évolution de cette entreprise et dialoguer avec son bénéficiaire. Après la Grameen Bank, beaucoup d’autres organismes de microcrédit ont été créés comme Vision du Monde ou Kiva.

Kiva, fondée en 2005, est une des nouvelles formes de microcrédit numérique. Buzzles vous invite à visiter le site.

  • Les dérives du microcrédit 

Certains organismes de microcrédit ont commencé à chercher des profits, ils se sont introduits en bourse comme la SKS en Inde. Certains bénéficiaires signent des prêts qui sont à taux importants, parfois plus de 50%,  qu’ils ne peuvent pas rembourser. Les organismes ne suivent plus leurs bénéficiaires qui peuvent même contracter un prêt «à la consommation» qui leur sont non remboursable.

Leur vocation de base oubliée, les conséquences sont lourdes : en Inde en 2011, plus de 80 femmes se sont données la mort à cause de prêts qu’elles ne pouvaient pas rembourser.

Pour aller plus loin

  • Zebunet : un exemple français de site de microcrédit

Marylène Honorée est la coordonnatrice du site Zebunet, le microcrédit solidaire. Cette association qui a aujourd’hui 11 ans met en relation des paysans désireux de monter des projets et des préteurs occidentaux. Elle nous explique le principe du site :

Sur Zebunet, pas question de faire du profit sur le dos des paysans. Cette logique purement financière est l’apanage des banques et non des associations explique Marylène :

Eric Chiaramonti

Lucie Puyjalinet

Joséphine Thomas