Path of Exile : jeu vidéo hardcore à l’ancienne

Depuis une dizaine d’années, les jeux vidéo se sont démocratisés. Pour les rendre plus accessibles, les développeurs ont souvent réduit le niveau de difficulté. Certains regrettent toutefois les jeux d’antan, si complexes qu’ils nous en faisaient parfois perdre la tête. Amateurs de difficulté, séchez vos larmes car Path of Exile vous donnera du fil à retordre.

Le logo du jeu. Photo : www.pathofexile.com

Le logo du jeu. Photo : http://www.pathofexile.com

Il suffit de rentrer dans le jeu pour rajeunir d’au moins dix ans. Sur le plan graphique, il ressemble de très près à Diablo II, arrivé sur nos ordinateurs dans les années 2000, même si la qualité des environnements et des détails reste bien meilleure. Du point de vue du gameplay, Path of Exile est aussi très similaire à ce dernier puisque c’est également un hack n’ slash, c’est-à-dire un jeu de rôle dont le but est de marteler sa souris et son clavier pour anéantir la horde d’ennemis présente à l’écran.
On avance donc dans une série de cartes labyrinthiques en suivant un scénario qui est plus un prétexte pour massacrer à vue tout ce qui bouge plutôt qu’une histoire réellement immersive.

Un challenge destiné aux joueurs aguerris

Même si le concept semble être d’une extrême simplicité, la réalité est tout autre : plus vous avancerez dans le jeu et plus le nombre d’ennemis présents ainsi que leur puissance et leur résistance augmenteront.
Après quelques heures de jeu, il vous suffira déjà d’une poignée de secondes pour passer de vie à trépas si vous ne prenez pas garde.
La mort quant à elle est punitive, puisque vous devrez recommencer votre progression depuis la dernière ville visitée à chaque fois que vous mourrez. À partir d’un certain niveau, vous perdrez même de l’expérience à chaque mort !
Le jeu étant jouable en ligne uniquement, vous pouvez former un groupe avec cinq de vos amis au maximum, rendant le jeu un poil plus facile mais beaucoup plus amusant.

Des mécaniques de jeu complexes

Difficile de repérer son personnage quand on est encerclé par tout un bataillon ! Photo : www.pathofexile.com

Difficile de repérer son personnage quand on est encerclé par tout un bataillon ! Photo : http://www.pathofexile.com

En ce qui concerne la progression de votre personnage, vous aurez le choix entre six classes différentes lors de sa création. Chacune de ces classes aura un point de départ qui lui est propre sur un arbre de compétences commun à toutes les classes.
Tuer des ennemis et remplir les quêtes données par les personnages non-joueurs présents en ville vous octroiera de l’expérience qui, une fois accumulée, fera passer votre personnage au niveau supérieur.
Chaque niveau vous offrira un point de compétence supplémentaire à placer sur l’immense arbre de compétence.
Autant dire que la probabilité de trouver un autre personnage avec les mêmes compétences que vous est très faible.
L’autre manière d’améliorer votre personnage est de récupérer de l’équipement sur les cadavres des ennemis que vous avez tués. Cet équipement dispose de bonus générés aléatoirement.
Trouver un équipement qui convient à votre personnage demandera ainsi beaucoup de chance, ou du moins beaucoup de temps.

Path of Exile est donc un jeu très bien réalisé, agréable graphiquement et surtout caractérisé par sa difficulté élevée.
Rappelons que le jeu n’est pas encore sorti définitivement, mais reste pour le moment en phase de test ouverte. Le jeu étant gratuit au téléchargement vous pouvez jouer dès maintenant en vous rendant à l’adresse suivante : http://www.pathofexile.com

La vidéo de lancement de la phase de test ouverte peut aussi vous donner un bon aperçu du jeu :

Alexandre Baron

Vincent Dromard