Woodkid we love you

C’est par le biais des réseaux sociaux que Woodkid avait annoncé l’arrivée de son nouveau single pour le 4 février. Il y a une semaine, la chanson I love you était dévoilée en exclusivité sur France Inter.

Une simple photo sur Facebook pour annoncer "I Love You". Image  : DR Woodkid/Facebook

Une simple photo sur Facebook pour annoncer « I Love You ». Image : DR Woodkid/Facebook

Comme promis, c’est ce lundi 4 février que le clip du nouvel extrait de The Golden Age a enchanté Youtube. On y retrouve le style bien particulier de Woodkid, qui assume son rôle de réalisateur sous son vrai nom, Yoann Lemoine. Si cela vous dit quelque chose, c’est notamment parce qu’il a collaboré avec des artistes de renommée internationale, tels que Lana Del Rey (à deux reprises), Taylor Swift, Katy Perry, The Shoes, ou encore Drake et Rihanna. Il a aussi invité Agynness Deyn, le mannequin britannique, à devenir la guest star du clip d’Iron, sa première réalisation pour une de ses propres chansons. Lemoine a appliqué pour I love you sa recette miracle : du noir et blanc, beaucoup de ralentis artistiques, des animaux, des paysages majestueux, et un résultat final surréaliste et intrigant, dans la lignée du premier single Run Boy Run.  On vous laisse regarder :

Le clip est sublime et épique, comme d’habitude, mais la première impression est tout de même celle de déjà-vu. La recette miracle fonctionne toujours, mais mériterait d’être un minimum revue pour la suite, sous peine de lasser.

Le garçon en bois étend ses racines

Né à Reims il y a 30 ans, Yoann Lemoine s’est fait connaître d’un large public l’année dernière, surtout grâce au clip vidéo de la chanson emblématique de Lana Del Rey Born To Die. Porté par le buzz autour de la chanteuse, il a été regardé plus de 93 millions de fois. Take Care a suivi et a été plutôt mal accueilli par les fans de Drake et Rihanna qui l’ont trouvé décevant et peu compréhensible. Normal, des années-lumière séparent l’atmosphère voluptueuse de Lemoine et les univers des deux poids lourds du R&B américain.

Le Grand Rex accueillait Woodkid en septembre 2012. Photo : DR Woodkid/Facebook

Le Grand Rex accueillait Woodkid en septembre 2012. Photo : DR Woodkid/Facebook

Grâce à la notoriété acquise par ces collaborations, sa première composition personnelle Iron refait surface, alors que son clip et l’EP dont elle est extraite datent de 2011 ! En juin de la même année, le titre avait servi au trailer d’Assasin’s Creed : Revelations dévoilé à l’E3 (salon annuel du jeu vidéo à Los Angeles). Les réseaux sociaux et le web en général l’avaient largement relayé, surtout aux États-Unis. Plus anecdotique, on a pu entendre une version remixée dans une pub Peugeot de 2012 et plus récemment dans la bande-annonce du biopic Hitchcock, qui est sorti mercredi 6 février au cinéma. Le succès est donc au rendez-vous pour Woodkid, sauf dans son pays d’origine, la France. Avec seulement deux EP à son actif (dont un composé uniquement de remixes de la chanson Run Boy Run) et un style extrêmement particulier entre l’indie-rock, la pop, et le classique, une exploitation en radio est difficile. En 2013, Woodkid a trouvé son public, et la presse l’adore. France InfoMetro, Les Inrockset GQ par exemple vantent ses nombreux talents. Il faut noter que Yoann Lemoine, en plus d’être chanteur, compositeur, réalisateur, est aussi photographe, graphiste, et a remporté de nombreux prix pour Graffitti, un spot réalisé pour l’association de lutte contre le sida AIDES.

The Golden Age, son premier album, sortira le 18 mars. D’ici la fin de l’année, on peut parier que tout le monde connaîtra son nom au même titre que les artistes pour qui il réalise des clips.

Lucie Hovhannessian