Free to play, payez moins jouez plus !

Les jeux vidéo free to play (jouable gratuitement) sont devenus une véritable mode. Disponibles en très grand nombre sur internet, difficile de ne pas se laisser tenter. Ces jeux vidéos sont-il vraiment 100% gratuit comme s’en vantent la plupart des développeurs ? Comment font-il pour survivre ?

Fini l’époque ou vous deviez faire la queue pendant des heures dans votre magasin de jeux vidéos préféré et payer une cinquantaine d’euros pour vous acheter la dernière perle vidéoludique. Il vous suffit aujourd’hui d’une connexion internet pour avoir à votre disposition tout un éventail de jeux ! Quel que soit votre style favoris, difficile de ne pas trouver chaussure à votre pied tellement le marché est inondé de ces jeux vidéo gratuits.

Une qualité équivalente, voire supérieure aux jeux payants

On pourrait facilement penser que ces free to play sont simplement des jeux bon marché avec une qualité bien moindre que celle des jeux payants. Pourtant l’exemple de League of Legends, jeu vidéo free to play mais aussi jeu le plus joué dans le monde parle de lui même. Avec un total de 70 millions de comptes crées et un nombre de joueurs réguliers de 32 millions, League of Legends est passé l’an dernier devant World Of Warcraft et son abonnement de 11€ par mois. Plus récemment, le hack n’ slash Path of Exile s’est lui aussi imposé comme titre de référence du genre avec un modèle économique free to play. (plus d’information sur Path of Exile). On retrouve dans certains jeux vidéo free to play une qualité digne des plus grands studios de développement.

Entre free to play et pay to win

logo f2p

Une multitude de free to play sont actuellement disponibles !
Photo : montage A.B.

Mais il ne faut pas non plus penser que free to play rime avec tout gratuit, même si la publicité faite par la plupart des jeux appartenant à cette catégorie le laisse à penser. Le modèle free to play est un modèle économique unique. Même s’il vous est possible de jouer gratuitement, cela ne veut pas dire que vous n’aurez jamais à débourser le moindre centime. Et cela est tout à fait logique. Comment faire vivre un jeu vidéo si les joueurs ne payent pas ? Le modèle free to play a trouvé la solution. Ainsi si l’accès au jeu est gratuit, certaines fonctionnalités sont payantes. D’un jeu à un autre, l’équilibre entre gratuité et bonus payants est très différent. Et c’est principalement cela qui va différencier un bon ou un mauvais free to play. Il faut trouver le juste équilibre. Si le jeu réduit trop la part de gratuité, on tombe dans un pay to win (payer pour gagner) plutôt qu’un free to play, les bonus payants avantageant tellement les joueurs qu’il est impossible de gagner sans payer. Le web est donc rempli de free to play, et la plupart ont un modèle économique plutôt bancal. Mais ceux qui sortent du lot et se démarquent suffisent à faire de ce modèle un véritable succès. Certains y voient la fin du jeu vidéo payant à l’ancienne, d’autres pensent qu’il vaut toujours mieux les payer en magasin. Reste que les deux modèles cohabitent aujourd’hui sans trop se marcher sur les pieds. Si vous n’avez pas encore suivi la tendance, n’hésitez pas à vous lancer dans l’aventure, vous n’avez rien à y perdre.

Retrouvez cet article surthegaminghood.
Alexandre Baron