Immersion fatale chez les SDF

Lee Halpin, réalisateur anglais de 26 ans avait décidé de passer une semaine dans la peau d’un SDF. Son projet s’est achevé seulement trois jours après son commencement, quand il a été retrouvé mort mercredi dernier, semble-t-il par hypothermie, dans une bâtisse à l’abandon de Newcastle.

Comme Albert Londres qui s’était fait passer pour fou pour décrire la jungle qu’était l’asile psychiatrique en son temps, Lee Halpin avait pris la décision de s’immiscer dans la peau d’un sans domicile fixe pour décrire le combat qu’est la rue. Il avait même expliqué son projet destiné à la chaîne Channel 4 dans une vidéo sur Youtube. L’annonce de sa mort a provoqué une vague d’émoi en Angleterre.

Lee Halpin, 26 ans, est mort pour une cause qui lui tenait à cœur. Photo : DR

Lee Halpin, 26 ans, est mort pour une cause qui lui tenait à cœur. Photo : DR

Son décès est vraisemblablement dû au froid. Mais deux hommes, impliqués dans des trafics divers, ont été interpellés par la police et sont suspectés d’avoir peut être un lien avec cette affaire.

Le projet du jeune réalisateur était censé s’inscrire dans une logique de journalisme d’investigation. Dans la vidéo présentant son action, il expliquait « Je vais passer une semaine dans la peau d’un sans abri de Newcastle. Je vais dormir à la dure pendant une semaine, chercher ma nourriture et utiliser les même services que les gens dans cette condition utilisent. Je vais échanger au maximum avec des sans-abris et m’immerger dans leur mode de vie autant que je pourrai. »

Lee Halpin avait insisté sur le fait qu’il voulait aller au bout de son projet. Malheureusement, la rue a eu raison de ses ambitions.

Nathan Gourdol