Allianz Riviera : bientôt le nouveau stade haut de gamme de Nice

Le nouveau stade multifonction de Nice sera inauguré le 5 septembre 2013.

Situé à Saint-Isidore, à l’ouest de Nice, l’Allianz Riviera remplacera le Stade du Ray où se jouent d’habitude les matchs de l’OGCN. C’est un projet ambitieux, qui fait d’Allianz Riviera l’un des premiers stades français à valoriser le développement durable. Une centrale photovoltaïque sera installée sur le toit du complexe sportif avec en tout 7 000m² de panneaux solaires ultra-performants.

Allianz Riviera sera la premier stade à énergie positive de l'Euro 2016. Débuté en août 2011, sa construction se terminera en août 2013.  Source : DR

Allianz Riviera sera la premier stade à énergie positive de l’Euro 2016. Débuté en août 2011, sa construction se terminera en août 2013. Source : DR

Mais ce n’est pas tout… La charpente en bois du stade réduit considérablement les émissions de CO². L’eau de pluie est récupérée afin d’éviter tout gâchis. La ventilation est entièrement naturelle. En somme, l’impact d’Allianz Riviera sur l’environnement semble limité. Moderne, ce complexe sportif écologique aura également une capacité d’accueil importante avec 35 000  places. Le Stade du Ray, lui, en compte près de 17 000.

Nostalgie et enthousiasme chez les anciens de l’OGC Nice

Le stade Léo-Lagrange, plus communément appelé le Stade du Ray n’accueillera plus les matchs de football de l'OGCN. Source : DR

Le stade Léo-Lagrange, plus communément appelé le Stade du Ray n’accueillera plus les matchs de football de l’OGCN. Source : DR

Le stade du Ray est un endroit chargé en émotions et en souvenirs pour Jean-Pierre Serra, footballeur à l’OGCN dans les années 1960, et Marcel Aubour gardien à la même époque. « C’est toute une époque ce stade. Je suis triste qu’il soit remplacé », affirme l’ex-goal. Nostalgique, J.P Serra se dit également content de la construction d’Allianz Riviera : « Nice est une ville qui aime le football. Même si le Ray va me manquer, je me dis que le nouveau stade sera meilleur pour l’équipe et pour le public aussi. »

Selon Maurice Serrus, une ancienne gloire du club, le nouveau complexe permettra d’avoir de « meilleures conditions de formation » pour les sportifs. L’ex-joueur souligne l’ancienneté du Stade du Ray, qui a effectivement été inauguré en 1927. « Le nouveau stade sera très grand et moderne. C’est très bien car il faut vivre avec son époque », pointe Jean-Pierre Serra. Mais pour cet ancien sportif le Ray reste quoi qu’il arrive « l’histoire d’une jeunesse ».

Lora Goleminova