« On choisit les films pour le plaisir qu’ils nous donnent » : Rencontre avec Edouard Waintrop

La section parallèle de la Quinzaine des réalisateurs a décerné hier ses différents prix lors de la soirée de clôture. A la veille de l’ouverture du Festival, la rédaction de Buzzles a rencontré Edouard Waintrop, délégué général de la Quinzaine.

Depuis une semaine, le Festival de Cannes bat son plein. En parallèle, et de manière plus discrète, la Quinzaine des Réalisateurs dévoile des films toujours remarquables et étonnants. Créé  l’année suivant les évènements de Mai 68, cette section a pour objectif de «découvrir les films de jeunes auteurs et de saluer les œuvres de réalisateurs reconnus.»

De nombreux réalisateurs, connus et reconnus, sont passés par cette étape. En témoigne Werner Herzog, grand réalisateur de documentaire, l’éphémère prodige Rainer Werner Fassbinder, George Lucas, Martin Scorsese ou encore plus récemment Sofia Coppola. Cette dernière a d’ailleurs réalisé The Bling Ring, projeté en ouverture de la sélection « Un certain regard ».

La Quinzaine des Réalisateurs est dirigée depuis deux ans par Edouard Waintrop. Ancien critique de cinéma à Libération (il tient un blog sur le site web du quotidien), il a aussi été directeur artistique du Festival international du film de Fribourg. Edouard Waintrop est en ce moment le directeur des salles de cinéma du Grütli à Genève. La rédaction de Buzzles l’a rencontré la veille de la cérémonie d’ouverture du Festival.

Il présente le rôle de la Quinzaine des réalisateurs et donne ses coups de cœur.

Les coups de cœur de Edouard Waintrop

Bonus : Les Garçons et Guillaume, à table! De Guillaume Gallienne, qui a provoqué des fous rires dans la salle de la Quinzaine des réalisateurs. Le film a remporté l’un des prix décerné lors de la soirée de clôture de la Quinzaine.

Victor Vasseur

Publicités