À la recherche du sommeil

Dormir, voici certainement l’activité nocturne la plus élémentaire. Pour certains, c’est pourtant plus difficile qu’il n’y paraît.

Un Français sur trois souffre de troubles du sommeil, voilà ce que nous révèle l’étude réalisée cette année par l’Institut national du sommeil et de la vigilance. Parmi les différents troubles du sommeil, l’insomnie est la plus fréquente et représente 80% des cas. Mais qu’est ce que l’insomnie ? « L’insomnie est un trouble qui touche la durée ou la qualité du sommeil et qui se répercute sur l’état de santé » nous révèle le Docteur René Lachaussée, spécialiste du sommeil dans un cabinet médical de Cannes.

Une « mauvaise hygiène du sommeil. »

Ces insomnies se divisent en deux groupes. Le premier est celui des insomnies ponctuelles,c’est à dire celles qui arrivent à un moment donné et disparaissent ensuite. La plupart du temps, la cause de ces insomnies est une maladie physique. Difficultés respiratoires, rhumatismes, troubles digestifs, toutes les maladies produisant de la douleur sont susceptibles de troubler votre sommeil. Le deuxième groupe est celui des insomnies persistantes qui durent pendant des mois, voire des années. Ces troubles peuvent être causés par des maladies (cette fois-ci psychiques, comme la maladie d’Alzheimer, ou encore les problèmes cérébraux), toutefois la plupart sont dus à une « mauvaise hygiène du sommeil.» Ne pas dormir de façon régulière, travailler la nuit, faire des siestes trop longues sont autant d’habitudes qui nuisent à votre sommeil. Il ne faut pas non plus négliger les causes psychologiques comme le stress, l’anxiété et la dépression qui ont tendance à retarder l’endormissement et réduisent ainsi le temps de sommeil.

«Pas une maladie en soi, une conséquence.»

L’insomnie n’est donc pas un problème isolé, elle est toujours le résultat d’un trouble physique ou psychologique, ou encore de mauvaises habitudes. Il n’existe donc qu’une seule solution : « Il ne faut pas traiter l’insomnie entant que maladie, il faut traiter la cause de l’insomnie » nous précise le Docteur Lachaussée. Inutile donc de se gaver de somnifères si les insomnies durent plus d’un mois, il faut d’abord traiter la cause des troubles du sommeil. Pour les insomnies qui résultent d’une maladie, il est conseillé d’aller consulter un spécialiste qui saura vous aiguiller sur la manière de gérer ces troubles, grâce à des psychothérapies comportementales ou encore la prise d’anxiolytiques.

Pour celles qui sont la conséquence d’une mauvaise hygiène du sommeil, le Docteur Lachaussée donne quelques conseils pour favoriser le sommeil : « Éviter les boissons excitantes avant de dormir telles que le café, les sodas ou encore les boissons énergisantes, manger un repas léger le soir, toujours se coucher et se lever à la même heure pour avoir un rythme de sommeil régulier, n’aller au lit que lorsque l’on a vraiment sommeil, réduire le temps passé dans le lit devant la télévision ou encore lire et enfin ne pas faire de sieste de plus de dix minutes. » Il faut donc en priorité traiter les causes de l’insomnie, pour ensuite voir les troubles du sommeil disparaître d’eux mêmes et enfin retrouver le calme d’une bonne et douce nuit de sommeil. Dormir, voici certainement l’activité nocturne la plus élémentaire. Pour certains, c’est pourtant plus difficile qu’il n’y paraît.

Alexandre BARON, Vincent DROMARD et Nicolas LONGHI