Plages Electroniques : soirée Deep House

Après la soirée d’ouverture classée « électro » le 3 juillet dernier, c’est la soirée Deep House qui était à l’honneur mercredi 10 juillet au festival Les Plages Electroniques de Cannes. Au programme de cette nuit : Johny Be, Wankelmut, Damian Lazarus & Art Department. Le show était au rendez-vous, même si quelques centaines de personnes manquaient à l’appel pour cette deuxième soirée.

Johny Be, la fascinante simplicité

Macbook et bière : Johny Be est prêt à jouer. Photo : Juliette Redivo

Macbook et bière : Johny Be est prêt à jouer. Photo : Juliette Redivo

Alors que le soleil est encore bien présent et le public plus qu’absent, Johny Be donne le coup d’envoi dès 19 heures pour cette deuxième soirée des Plages Electro version 2013. Les sons étonnants et détonants du Cannois se succèdent. Ce qu’il joue s’appelle de «la House music », comme il le précise. La Deep House, c’est un mélange sublime de jazz, funk et de groove. En somme, de quoi faire bouger des milliers de personnes. Dommage, à cette heure-ci, peu de personnes sont présentes devant la scène. « C’est bête qu’il n’y ait pas plus de monde pour l’ambiance ! » clament-ils. D’autres se prélassent devant la mer, ou attendent sur la Croisette que la nuit arrive. Pourtant même sans un public dément, l’artiste joue. Et il exploite son talent dans la simplicité. Son travail est spontané et sincère. Voilà sans doute pourquoi il évite toute touche  »too much ». Sur la table de mixage, un Macbook et une bière. Point. L’artiste nous prouve que l’extravagance ne gagne pas à chaque coup. Et le public est du même avis. « Il est vraiment très bon ! », témoigne Charlotte, une étudiante niçoise de 20 ans. « C’était vraiment génial de jouer ici ! » s’exclame l’artiste une fois descendu de la scène.

Le DJ cannois lors de son set face à la mer. (Crédit photo : Juliette Redivo)

Le DJ cannois lors de son set face à la mer. Photo : Juliette Redivo

Wankelmut, le triomphe unanime

Avec le prochain artiste, du nom de scène Wankelmut (Versatile en français), le public est presque au grand complet et ose enfin quelques pas de danse. La raison semble évidente : le DJ berlinois excelle. Ses morceaux sont un triomphe. Ceux-ci sont plutôt longs mais très diversifiés : on entend du violon, de la basse etc. Il joue son tout dernier, « My Heart Is a Jungle », qui fait déhancher la foule déjà très enthousiaste.

Wankelmut venu de Berlin pour enflammer la plage. Photo : Juliette Redivo

Wankelmut est venu de Berlin pour enflammer la plage. Photo : Juliette Redivo

Alors quand il reprend à la fin du show le hit « One Day / Reckoning Song »,  du jeune israélien Asaf Avidan, le public s’extase. C’est grâce à ce titre remixé que Wankelmut s’est fait connaître sur la toile. Alors terminer avec celui-ci semble être plus qu’un clin d’œil au public : c’est un réel remerciement.

Le public chante ensemble "One Day / Reckoning Song". Photo : Juliette Redivo

Le public chante ensemble « One Day / Reckoning Song ». Photo : Juliette Redivo

Un public décevant

Damian Lazarus & Art Department. Photo : Juliette Redivo

Damian Lazarus & Art Department. Photo : Juliette Redivo

Après plus d’une heure et demie de folie, Wankelmut lâche les platines. C’est le duo Damian Lazarus et Art Department qui clôture la soirée. Pendant près de trois heures de set, l’enchainement des morceaux est magistral, tout comme le sont les morceaux eux-mêmes. Mais encore une fois, le public ne suit pas vraiment. Il est quasiment statique. Heureusement, ce manque flagrant d’ambiance n’entrave en rien le fait d’apprécier la musique admirable des deux artistes.

Damien Lazarus & Art Department sur scène. Photo : Juliette Redivo

Damien Lazarus & Art Department sur scène. Photo : Juliette Redivo

Pour cette nouvelle édition, le festival les Plages Electroniques n’a en rien perdu son charme. La programmation est toujours de très bonne qualité, comme elle nous l’a une fois de plus prouvé cette soirée. Mais le coût élevé du billet d’entrée (15 euros contre 10 euros initialement) a sans doute freiné de nombreux fêtards de venir danser à cette soirée.

Retrouvez dès maintenant les meilleurs moments de la soirée Deep House des Plages Electroniques :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Juliette Redivo