« Même pas peur » de la programmation

Eric Emmanuel Schmitt, Pinar Selek, Christiane Taubira, Isabelle Autissier… cette 26e édition du Festival du Livre de Mouans-Sartoux promet une nouvelle fois de belles rencontres et conférences !

Bien qu’il soit indiqué que le Festival se déroule les 4, 5 et 6 octobre, c’est pourtant bien le jeudi 3 octobre qu’aura lieu sa soirée d’ouverture. La Strada, composée des ses trois salles de cinéma, projettera dès 10 h 30 Océans de Jaques Perrin, César du meilleur documentaire en 2011. Point d’orgue de cette journée, où cinq autres longs métrages seront d’ailleurs diffusés, la projection en avant-première de La Vie d’Adèle. Réalisé par Abdellatif Kechiche et Palme d’Or du dernier Festival de Cannes, il narre l’adolescence d’une jeune fille de 15 ans, dont la vie bascule après la rencontre d’Emma…

Comme chaque année, les collégiens et lycéens seront à l’honneur lors de la première journée du Festival. Des ateliers d’écriture, des rencontres avec des auteurs et des illustrateurs leur sont proposés. Mc Jean Gabin présentera ainsi son autobiographie Sur la tombe de ma mère dans l’après-midi. Peu de temps avant, c’est Maïssa Bey et Wassyla Tamazli qui viendront s’entretenir au sujet des femmes et de la laïcité. Une grande conférence se tiendra à 20 h 30 dans la salle 1 de la Strada avec entre autres la journaliste Bénédicte Manier, Isabelle Autissier, Vincent Glenn ou encore Cyril Dion. Le thème : « Ces citoyens qui changent le monde ».

Programme du Vendredi 4 octobre

Programme du Vendredi 4 octobre

La journée de samedi s’annonce en tout point intense. Présent à la conférence du vendredi soir, Philippe Derudder présentera son film La monnaie, du pouvoir d’achat au pouvoir d’Être  (disponible légalement en plusieurs parties). Avec ce film, l’écrivain, auteur de nombreux ouvrages d’économie, se pose la question suivante : « comment il est possible de mettre l’argent au service de l’humain et de la planète ? ». S’ensuivra un débat avec pour principale interrogation : « La crise jusqu’où ? ». Dans l’après-midi, la Strada 1 promet d’être pleine à craquer. Dès 14 heures, Eric Emmanuel Schmitt le président de cette 26e édition, aura l’occasion de discuter de son dernier ouvrage Les perroquets de la place d’Arezzo. Christiane Taubira, Yasmina Khadra et Axel Kahn fouleront eux aussi la scène, jusqu’à 18 heures.

Dans le même temps, le rock alternatif sera évoqué à la Strada 3 avec Michka Assayas et le journaliste musicien Patrick Eudeline.

L’un des grands débats de l’après-midi se tiendra Salle Léo Lagrange. Nahal Tajadod, Maïssa Bey, Sihem Habchi, Pinar Selek, Bénédicte Maner et Jasmine Gdalia évoqueront l’un des thèmes mis en avant au Festival de Mouans-Sartoux cette année, les femmes : « même pas peur ». Les cafés littéraires débuteront dès 16 heures. L’occasion d’écouter Eric Naulleau, Francoise Laborde, Alain de Savigny, l’ancien ministre Martin Hirsh ou encore Pinar Selek. A la suite de cela, la Garde des Sceaux Christiane Taubira inaugurera le 26e Festival de Mouans-Sartoux, en présence de tous les invités.

Dans la continuité de la journée, le choix est multiple dès 20 h 30. Le long métrage l’Attentat, adapté du roman de Yasmina Khadra sera projeté, suivi d’un débat avec l’auteur. Serge Moati, à la Strada 2 présentera son film Méditerranéennes, 1001 combats. Pour terminer, une soirée exceptionnelle en présence d’EricEmmanuel Schmitt se tiendra non pas dans le Parc du château de Mouans-Sartoux mais au cinéma La Strada, en raison de la météo. Il vient « rencontrer son public et parler littérature » sous les tilleuls centenaires.

Programme du samedi 5 octobre.

Programme du samedi 5 octobre.

Dimanche matin, trois thématiques chères au Festival sont évoquées dans les trois salles de la Strada. La diffusion de Nos seins, nos armes de Nadia El Fani fera l’objet d’un débat autour des Femen. De retour à Mouans-Sartoux, Gilles Perret viendra cette fois-ci présenter en avant-première son documentaire intitulé Les Jours Heureux. La genèse du programme du Conseil national de la Résistance est racontée, notamment par Stéphane Hessel, Daniel Cordier et Raymond Aubrac. Léon Landini sera d’ailleurs présent à Mouans-Sartoux. Enfin, l’écologie et le gaz de schiste – thèmes très présents dans l’actualité – seront une nouvelle fois sujets à réflexion. Le dernier long métrage de Gus Van Sant, Promised Land précèdera la discussion avec Thomas Porcher.

Les cafés littéraires se tiendront toute la journée à partir de 10 h 30, et jusqu’à 18 h 30.

Programme du Dimanche 6 octobre.

Programme du Dimanche 6 octobre.

Une large place est donnée aux débats dans l’après-midi. « Jusqu’où les nouvelles technologies nous transforment-elles ? » à la Strada 1, « Après la laïcité, le déluge ? » et « Printemps arabes, sous le chaos, l’espoir ? » Salle Léo Lagrange ou encore « Les beaux livres sont-ils les non-aimés du public ? ».

La journée se terminera sur une note un peu plus grave avec un documentaire qui fait froid dans le dos, Super trash. Après plusieurs années, Martin Esposito revient sur les lieux de son enfance, à Villeneuve Loubet (06). Seulement, il est désormais enseveli par une gigantesque décharge à ciel ouvert. Il décide cependant de s’y installer et d’y vivre pendant deux ans…

Victor Vasseur