Retour sur la deuxième journée de Ligue des Champions

La rédaction de Buzzles a décidé de sélectionner pour vous les meilleurs et pires moments de la dernière journée de Ligue des Champions, qui s’est déroulée mardi 1er et mercredi 2 octobre. Le top but, les flops, anecdotes et autres surprises de cette deuxième journée sont ici.

 Goooal

Le plus beau but de cette journée revient à Julian Draxler, le milieu offensif de Schalke 04. L’équipe allemande se déplaçait en Suisse sur la pelouse du FC Bâle. Dans un match assez équilibré, il aura fallu attendre un éclair de génie du jeune milieu allemand pour voir la situation se débloquer et donner la victoire à Schalke 04 (0-1). A la suite d’un corner repoussé dans l’axe par la défense suisse (erreur de débutant !), Julian Draxler frappe le ballon de demi-volée qui vient se loger dans la lucarne de Yann Sommer.

Le flop

Deuxième match et autant de défaites pour l’Olympique de Marseille qui affrontait le Borussia Dortmund, finaliste de la dernière Ligue des Champions. Les Marseillais voulaient rééditer l’exploit de 2011 où ils s’étaient imposés par deux fois face aux Allemands (3-0 ; 2-3). Malheureusement deux ans après c’est le Borussia qui a fait la leçon aux Olympiens en s’imposant facilement 3-0 avec un doublé de Lewandowski, et une réalisation de Reus.

Résumé du match :

Les capitales au top

Londres, Paris, Madrid, Munich, ont vu leurs équipes s’imposer dans leur match respectif, et assez facilement. Tout d’abord, Chelsea l’a remporté 4 à 0 sur la pelouse du Steaua Bucarest dans un match à sens unique. Son voisin londonien, Arsenal a dominé Naples (2-0) dans un match marqué par le talent de Mesut Özil. Dans la poule des Parisiens, on annonçait le match face au Benfica comme la finale du groupe en vue de la première place. Il n’en fut rien puisque les hommes de Laurent Blanc ont certainement réalisé leur meilleure prestation de la saison en marquant trois buts en 30 minutes de jeu. De l’autre côté des Pyrénées, c’est le Real de Madrid qui gagne sur sa pelouse 4-0 face à Copenhague et est ainsi la meilleure attaque de la compétition. Enfin le Bayern a confirmé qu’il était l’un des prétendants à sa propre succession en s’imposant 4-1 sur la pelouse de Manchester City avec notamment un but de Franck Ribéry.

« La course à la coupe aux grandes oreilles »

« La course à la coupe aux grandes oreilles » D.R.

Le chiffre : 25

Voilà maintenant 25 matchs que le PSG n’a plus perdu sur son terrain en compétition européenne. La dernière défaite des Parisiens remontent au 23 novembre 2006 contre l’Hapoël Tel Aviv (2-4). Le PSG est premier dans ce classement européen après cette deuxième journée de compétition.

  1. Paris SG : 25 matches d’invincibilité (depuis le 23 novembre 2006, Hapoël Tel Aviv 2-4)
  2. Atletico Madrid : 14 matches d’invincibilité (depuis le 1er décembre 2010, Aris Salonique 2-3)
  3. Real Madrid : 13 matches d’invincibilité (depuis le 27 avril 2011, FC Barcelone 0-2)

Le fait du jour

Michel Platini, président de l’UEFA et présent au match opposant le FC Bâle à Schalke 04, a été le témoin de l’action de Greenpeace contre le sponsor des Allemands « Gazprom ».  Quatre écologistes appartenant à l’association ont perturbé la rencontre en déployant une banderole contre la société russe. Les quatre militants ont ensuite été arrêté et la rencontre a pu reprendre.

« "Don't foul the Arctic" (N'abîmez pas l'Arctique) était le message déployé par les quatre activistes ». D.R.

« « Don’t foul the Arctic » (N’abîmez pas l’Arctique) était le message déployé par les quatre activistes ». D.R.

Axel Bluteau