Les mangas, un succès pérennisé

« 1, 2, 3 (…) 12. » Julien vient de finir de collecter les mangas de sa liste. Le stand du Comic Strips Café du Festival du livre de Mouans-Sartoux ne désemplit pas. Pour sa première venue, la librairie a sélectionné les classiques de la bande dessinée japonaise : Pokémon, Naruto et One Piece.

Succès populaire et préjugés

Vendredi 4 octobre, les collégiens et les lycéens ont investi le Festival. Parmi eux, de nombreux fans se sont pressés vers les stands. Problème, leurs professeurs leur ont interdit d’acheter quoi que ce soit. « C’est vraiment dommage, les mentalités doivent évoluer. Il faut oublier les a priori, ce n’est plus simplement que du sexe et de la violence » déplore Colia Carle, libraire spécialisée.

Voilà une quinzaine d’années que les mangas ont envahi les librairies hexagonales. Loin d’être un engouement éphémère, avec près de 12,5 millions d’exemplaires vendus en France en 2012, la France est le deuxième pays consommateur de mangas après le Japon.

Les classiques toujours plébiscités

(crédit: D.R.)
(crédit: D.R.)

Les aventures Pokémon (éd. Glénat)  « marchent toujours très bien. » Les fans retrouvent leurs héros dans une multitude d’aventures après les avoir suivis à la télévision et sur leurs consoles vidéo.

(Crédit D.R.)
(Crédit D.R.)

Chi, une vie de chat (éd. Glénat Kids) « est tourné vers un jeune public, c’est assez rare dans les mangas pour être souligné, les images sont en couleurs. »

(crédit : D.R.)
(crédit : D.R.)

One Piece (éd. Glénat) « C’est LE classique depuis sa sortie en 1997. Il a une base de fidèles lecteurs qui attendent chaque nouvelle sortie avec impatience. »

Alexia Samuel