Les entreprises françaises crient « Faillite ! »

Selon l’étude trimestrielle de la société Altares, le bilan est très lourd pour les entreprises françaises. Avec 12 790 liquidations et redressements judiciaires au troisième trimestre de cette année 2013, les PME et TPE sont au plus mal. Le pire été depuis 1993 ! Les très petites entreprises (moins de 10 salariés), représentent 90% des défaillances. Pas moins de 5 400 TPE ont fait faillite au mois de juillet, ne pouvant plus faire face à leurs dettes. Selon lemonde.fr, « l’ensemble des sociétés défaillantes ce trimestre pèse 4,7 milliards € de chiffre d’affaires et affiche une perte nette de 200 millions €. » Mais pourquoi autant d’échecs ?

Entre juillet et septembre 2013, 12 790 entreprises ont fait faillite en France. Le bilan estival le plus désastreux en vingt ans selon l'étude trimestrielle de la société Altares. (crédit : D.R.)

Entre juillet et septembre 2013, 12 790 entreprises ont fait faillite en France. Le bilan estival le plus désastreux en vingt ans selon l’étude trimestrielle de la société Altares. (crédit : D.R.)

Les secteurs les plus touchés

Être au plus près des consommateurs n’est pas toujours la meilleure des choses pour une entreprise, surtout en temps de crise. Cet été s’est clairement révélé défavorable au secteur des services aux particuliers, avec une augmentation de 20% des défaillances par rapport à la même époque l’année précédente. L’explosion du chômage, la baisse du pouvoir d’achat… Les clients se font rares. Notamment pour les domaines des soins de beauté, de la coiffure, des soins corporels, qui affichent selon Altares une hausse de 18% de faillites. Le secteur de la construction n’a connu quant à lui que 5% d’augmentation des faillites, un chiffre moindre. L’agriculture en revanche, a subi une incroyable croissance des dépôts de bilan : + 63% pour l’élevage. Après la décadence des TPE, vient celle des PME (petites et moyennes entreprises d’au moins 50 salariés). Selon le monde.fr, toujours, cet été elles ont connu la pire hausse des défaillances depuis 2009, + 21% depuis le début de l’année, + 32% uniquement entre juillet et septembre. La société Heuliez en est un triste exemple (voir l’article du monde.fr qui lui est consacré). Certaines régions de France sont souffrantes selon economiematin.fr avec en tête la Corse et le Nord-Pas-de-Calais qui subissent une hausse des liquidations judiciaires de respectivement 65% et 30% ! En revanche, cinq autres régions connaissent une baisse du nombre de défaillances : le Limousin (-10%) la Lorraine (-8%), la Picardie (-5%), l’Auvergne (-4%) et finalement la Franche-Comté avec une chute des faillites de 3%.

 Lora Goleminova