La rentrée des séries : les comédies

Comme tous les ans en septembre, les programmes télévisés font leur rentrée, et particulièrement les séries. Buzzles fait un petit tour d’horizon non exhaustif (et très américain) des rentrées marquantes de 2013.

2 Broke Girls – Saison 3

Cette série diffusée sur la chaîne américaine CBS est peu connue en France (elle est diffusée sur OCS Happy), mais figure parmi les meilleures sitcoms américaines actuelles. La saison 3 a débuté aux États-Unis le 23 septembre dernier.
Caroline, une jeune femme blonde issue de la bourgeoisie new-yorkaise se voit contrainte de chercher du travail après l’arrestation et la condamnation de son père pour fraudes fiscales. Elle atterrit dans le quartier bobo de Williamsburg, à Brooklyn et rencontre Max, une serveuse de « dinner » ultra cynique, sarcastique jusque dans son ADN, mais assez généreuse pour recueillir Caroline dans son appartement. Quand la blonde découvre que la brune cuisine des cupcakes proches de la perfection, son âme d’entrepreneuse se réveille et les deux amies se lancent le défi d’ouvrir une boutique de gâteaux.
La saison 3 de 2 Broke Girls (« 2 filles ruinées » en version française) garde la même recette que les saisons précédentes : le cynisme de Max qui permet de taper sur tout et n’importe quoi (les riches, les hipsters, les enfants, les transports en commun,…), Caroline, sa naïveté et sa préciosité, Han le patron du dinner raillé mais déterminé à s’imposer, Oleg le cuisinier pervers, Earl le vieux noir qui a tout connu, et Sophie l’excentrique délurée à l’accent prononcé. Et le résultat est toujours aussi délicieux.

Modern Family – Saison 5

Pas de grands changements ici non plus, et tant mieux ! La comédie phare de la chaîne ABC (diffusée sur M6 en France) reste égale à elle-même : excellente. Elle a d’ailleurs remporté « l’Emmy Award » de la meilleure série comique en septembre dernier. Déjà cinq épisodes ont été diffusés depuis le 25 septembre. Cette série qui dépeint les aventures de onze personnes liées par divers et nombreux liens (mariage, fraternité, adoption, remariage, paternité…) présente avec humour et légèreté les difficultés, les joies et les questionnements que peuvent connaître les familles d’aujourd’hui.

How I Met Your Mother – Saison 9

Doit-on encore présenter cette série devenue (presque) aussi culte que Friends ? Pour ceux qui auraient vécu dans une grotte ces neuf dernières années, cette série (elle aussi diffusée par CBS aux Etats-Unis et sur NT1 en France) suit les péripéties d’un groupe de potes trentenaires à New-York, prenant comme prétexte le récit par Ted Mosby à ses enfants de sa rencontre avec leur mère.
Mais vraiment, ce n’est qu’un prétexte. Le titre en serait presque trompeur tellement l’intrigue principale est éloignée de la promesse qu’il comporte. Ça commençait d’ailleurs à s’éterniser, à devenir frustrant, puis, enfin, nous avons vu la fameuse mère à la toute fin de la saison 8 ! Cette neuvième et ultime saison a encore des tonnes de réponses à apporter et s’y attèle pour le moment avec parcimonie.
Toutefois, les cinq premiers épisodes diffusés sont plein d’énergie, on retrouve l’humour dynamique qui avait fait le succès de la sitcom à ses débuts, avec des personnages qui ont mûri sans changer. Après les saisons 7 et 8 quelque peu molles et décevantes, ça fait du bien de retrouver le gang à son top !

Dans ce spot de promotion pour la saison 9 (qui a débuté le 23 septembre), même les enfants de Ted expriment leur lassitude de devoir écouter encore et encore leur vieux père leur raconter toute sa trentaine !

The Big Bang Theory – Saison 7
 
Nos quatre nerds de Pasadena sont en pleine forme ! Comme pour How I Met Your Mother, les deux dernières saisons avaient perdu de l’énergie et le filon semblait s’épuiser. La saison 7 vient nous rassurer, les gags sont efficaces et les scénarii originaux.
La série a repris le 26 septembre sur CBS aux Etats-Unis (diffusée sur NRJ12 et MTV en France), et aucun épisode n’a été décevant pour le moment. Pourvu que ça dure.

Platane – Saison 2 (Canal +)

Alors que la saison 1 avait réussi à hisser une série comique française à un très haut niveau, presque aussi bonne qu’une américaine, la saison 2 est décevante et lourde. On ne sait plus très bien ce qu’on regarde. Le personnage d’Éric (incarné par Éric Judor) est plus mythomane que jamais, le scénario part dans tous les sens. On passe du Canada à la France puis en Guadeloupe, d’une vie paisible à un tournage de film à un désir d’enfant sorti de nulle part, et pour finir, à un retour aux sources… Vous avez du mal à suivre ? C’est normal. Tout devient confus, Éric en fait trop, le spectateur n’y croit plus. Malgré une écriture irréprochable sur la forme (les péripéties s’enchaînent bien, ça paraît fluide, c’est bien ficelé), le tout manque cruellement d’humour et lasse vite.

Lucie Hovhannessian