12e journée de L1, Lille s’offre Monaco

Pour le compte de la 12ème journée de Ligue 1, l’équipe de Monaco se déplaçait sur le terrain des Lillois, sur une bonne dynamique en championnat. Les hommes de Ranieri se sont heurtés au gardien Vincent Enyeama et ont logiquement concédé la défaite (2-0).

Le collectif lillois a fait un match sérieux face à l'armada monégasque (Crédit photo : D.R.)

Le collectif lillois a fait un match sérieux face à l’armada monégasque (Crédit photo : D.R.)

Le PSG mène un train d’enfer que l’AS Monaco peine à suivre. Après la démonstration parisienne de vendredi (4-0 contre Lorient), les rouge et noir se devaient de rapporter les trois points du Grand Stade de Lille. C’était sans compter sur une défense lilloise intraitable et un gardien en état de grâce. Vincent Enyeama enchaîne un septième match consécutif sans prendre le moindre but. C’est aussi le dixième match sur douze où le gardien nigérian conserve sa cage inviolée. Le gardien de 1 mètre 83 a littéralement dégoûté les stars monégasques, repoussant chacune des tentatives qui lui sont opposées. Depuis la lourde frappe de James Rodriguez en début de match jusqu’à la dernière minute, l’international nigérian n’a commis aucune erreur.

Deux buts lillois, deux coups de poignards assénés dans une défense monégasque qui a paru bien désœuvrée. C’est encore une fois sur un coup de pied arrêté que l’équipe du rocher encaisse le premier but. Marko Basa prend le dessus sur Toulalan et Nolan Roux reprend dans le but (1-0). Bien en place au milieu, Lille désarçonne l’ASM qui se montre maladroite et peu appliquée.

Le LOSC doit également sa victoire à Vincent Enyeama, impérial face aux attaquants de la principauté (Crédit photo : D.R.)

Le LOSC doit également sa victoire à Vincent Enyeama, impérial face aux attaquants de la principauté (Crédit photo : D.R.)

Enyeama, ce « roc » !

Le onze monégasque, même remanié en 4-4-2 en seconde période avec l’entrée d’Emmanuel Rivière, ne s’est pas montré plus inspiré. Alors oui, les supporters de Monaco pourront invoquer deux faits de match litigieux qui ont vu le jeune Kursawa s’effondrer. Une première faute intervient à la lisière de la surface, Kjaer accroche l’international espoir mais l’arbitre s’abstient de siffler. La seconde est plus lourde de conséquence. Kursawa, est taclé en retard, après un bon décalage sur Falcao. Wilfried Bien croit bon de laisser l’avantage aux hommes de Ranieri. Le Colombien frappe mais Enyeama sort une parade de haute volée. L’action se poursuit et le contre lillois s’enclenche parfaitement. Salomon Kalou décale bien Rodelin sur la gauche, celui-ci centre pour Nolan Roux qui conclue rageusement. La défense monégasque est dépassée (2-0). Nolan Roux signe le doublé et le stade peut exulter. Et pour parapher une soirée de gala pour les nordistes, Vincent Enyeama réalise un double sauvetage dans les pieds des attaquants monégasques. Héroïque, comme ce bloc lillois qui n’a jamais faibli au cours du match. Le PSG conforte donc sa première place, à trois points de Monaco qui tombe à la troisième position.

Simon Hue