François Hollande : son impopularité est-elle une réalité ?

10,5 % : en septembre 2013 la France a atteint un taux de chômage catastrophique. La première année de François Hollande en tant que Président de la République a été marqué par une tourmente économique. Celui qui défend les valeurs socialistes depuis 30 ans déjà n’a pas su donner suite à ses promesses de croissance. Selon le baromètre BVA, seulement 26% des français accordent leur confiance au chef de l’Etat. Mais doit-on vraiment faire confiance aux sondages ?

François Hollande devient le président le plus impopulaire de la Ve République avec seulement 26% des bonnes opinions dans le baromètre BVA. (D.R.)

François Hollande devient le président le plus impopulaire de la Ve République avec seulement 26% de bonnes opinions dans le baromètre BVA. (D.R.)

François Hollande serait le président le moins populaire de toute la Ve République dans le baromètre de l’institut d’études de marché et d’opinion BVA. L’impopularité du Président français explose dans les sondages : seulement 26% de bonnes opinions, avec une chute de 6 points rien qu’au mois d’octobre. C’est bien la première fois en 32 ans qu’un président français descend en dessous des 30% d’opinions favorables, même si Nicolas Sarkozy avait presque atteint ce seuil critique en septembre 2010.

La récente étude faite par l’institut de sondage à la demande de France Inter, Orange, L’Express et la presse régionale, révèle que les mauvaises opinions atteignent les 73% en ce qui concerne le chef de l’Etat. L’autre record battu par Hollande se trouve à droite (qui l’eut cru ?), où les déçus représentent 97% ! Du jamais vu dans le baromètre BVA. Les socialistes peuvent cependant rester optimistes avec tout de même 75% de bonnes opinions. Quant au Premier ministre Jean-Marc Ayrault, même drame : seulement 25% des opinions lui sont favorables. Mais à gauche,  l’horizon n’est pas totalement sombre. Le duo « Hollande-Ayrault », n’empêche en rien l’ascension du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Sa cote de popularité atteint les 58%.

Le hic du baromètre BVA

Ce sondage a été réalisé par internet les 24 et 25 octobre auprès d’un échantillon de seulement  1 050 personnes. Les sondés ont été recrutés par téléphone et sont représentatifs de la population française âgée d’au moins 18 ans. 1050 personnes sur … presque 66 millions de Français ! Et puisqu’on parle de pourcentages : la part des personnes ayant fait partie de ce sondage ne représente que 0,001% de l’ensemble de la population française. De quoi clairement mettre en doute la  portée du baromètre BVA.

Lora Goleminova