Handballeuses cannoises: de la jeunesse et de l’ambition

Promues en Nationale 2, les handballeuses Cannoises ont entamé leur saison de la meilleure des façons. A égalité de points avec les leaders du classement de la poule 4, l’équipe peut légitimement envisager de se battre pour le titre. Si elles espèrent avant tout faire une bonne saison, les jeunes joueuse de la cité cannoise ont également pour objectif d’intégrer l’équipe professionnelle du club.

Une base arrière intraitable, une attaque de feu et un collectif qui fait déjà ses preuves. Son effectif a de la ressource et Joëlle Demouge, entraîneuse de l’équipe cannoise de Nationale 2 le sait. Elle se donne pour objectif d’exploiter ce potentiel à moyen terme. « Ce qui nous intéresse c’est de faire émerger des joueuses capables de jouer en Pro D2. L’équipe est composée de jeunes, la moyenne d’âge est de 19 ans. On a une équipe en forme avec des filles qui jouent avec la fougue de la jeunesse mais qui manquent d’expérience et de métier par rapport à la conservation du ballon. Elles sont généreuses mais il manque encore un peu de réflexion », explique la technicienne. Cette saison en Nationale 2 est donc la meilleure des occasions pour progresser et, pourquoi pas, se prendre à rêver d’une carrière professionnelle.

Emma, Mélanie et Oriane poursuivent le même objectif : intégrer l’équipe de Pro D2 dans la saison. (S.H.)

Emma, Mélanie et Oriane poursuivent le même objectif : intégrer l’équipe de Pro D2 dans la saison. (S.H.)

« Le handball, 90% de ma vie »

Pour prétendre à une place dans l’équipe professionnelle, les jeunes Cannoises savent qu’elles doivent s’entraîner dur. « Le handball prend 90% de ma vie », avoue Emma, qui évolue dans la base arrière rouge et blanche. Au rythme de sept entraînements hebdomadaires, l’investissement est quasi-total. « Moi j’y crois, même si je sais que ça sera dur. Il faut y mettre du sien », avoue Mélanie, le sourire en coin. Comme l’ailière gauche, qui a déjà connu les sélections en Équipe de France Jeunes, elles ne sont peut-être qu’à quelques matches d’atteindre le premier objectif d’une jeune carrière. Consciente qu’il reste encore du chemin à parcourir, Joëlle Demouge se donne pour mission d’affirmer les capacités de chacune de ses joueuses. « Notre force ? Les qualités individuelles. On a une marge de progression très importante. Il faudra progresser sur le plan individuel et affiner le collectif. J’espère qu’elles vont intégrer la D2 dans la saison… ». Une telle promotion passe avant tout par de bons résultats. Et comme les joueuses de l’AS Cannes ne comptent qu’une défaite (concédée le 26 octobre dernier sur le terrain du HB 07 Le Teil), le titre est plus que jamais dans le viseur du club. Rendez-vous le 18 mai 2014, date à laquelle le trophée de la N2 sera remis, peut-être aux jeunes pousses du club.

Simon Hue