« Le secret d’État se heurte à la tentation de la transparence »

Franz-Olivier Giesbert, directeur des publications du Point, était présent ce dimanche aux Rencontres de Cannes pour la table ronde sur le thème du secret intime. Pour nous, il revient sur son dernier ouvrage Derniers carnets scènes de la vie politique en 2012 et avant, et pose le problème du secret dans le monde politique.

Quel est le principe de ce livre ?

Y révélez-vous des secrets ?

Franz-Olivier Giesbert : « Les secrets intimes d'un homme d’État peuvent rapidement devenir des secrets d’État ». (Crédit : Victor Vasseur)

Franz-Olivier Giesbert : « Les secrets intimes d’un homme d’État peuvent rapidement devenir des secrets d’État ». (Crédit : Victor Vasseur)

Hier, les rencontres évoquaient le secret d’État. Selon vous, à partir de quel moment le secret peut passer de la sphère privée à la sphère publique ?

Au Point, avez-vous déjà regretté d’avoir franchi la barrière de la vie privée ?

On remarque aussi une certaine « peopolisation » de la vie politique, et les journaux diffusent parfois des informations qui sont du domaine de la vie privée…

Victor Vasseur