L’AS Cannes peut réussir l’exploit

Samedi 4 janvier prochain, l’AS Cannes recevra l’AS Saint-Étienne au stade Coubertin à l’occasion des 32e de finales de la Coupe de France de football. Ce match marque le retour d’une équipe de Ligue 1 sur la pelouse cannoise, ce qui n’était plus arrivé depuis le précédent millénaire.

Les Cannois, qui ont fait preuve d'une grande solidarité au tour précédent contre Troyes, s'appuieront sur ce trait de caractère pour renverser l'ogre stéphanois. (Crédit photo: charbonardent/ascannes.info)

Les Cannois, qui ont fait preuve d’une grande solidarité au tour précédent contre Troyes, s’appuieront sur ce trait de caractère pour renverser l’ogre stéphanois. (Crédit photo: charbonardent/ascannes.info)

« Sur le papier, les stephanois sont plus forts » a déclaré le capitaine de l’AS Cannes Clément Jérémie. Malgré le déséquilibre en terme de niveau, les Cannois tenteront de faire tomber la grande équipe de Saint-Étienne. Même si ce n’est plus la grande époque des Verts, ce club n’en reste pas moins prestigieux dans le cœur des Français. Cette affiche constitue donc un bon coup de projecteur pour l’AS Cannes qui a perdu de sa superbe depuis 2004, lorsqu’on lui a retiré son statut de club professionnel. Pourtant, les trois divisions d’écarts entre les deux formations ne semblent pas effrayer les Cannois.

L’entraîneur Jean-Marc Pilorget estime que « sur un match, personne n’est inabordable ». Avant de poursuivre : «Le seul moyen de faire parler de l’AS Cannes, c’est la coupe de France, qui plus est en rencontrant des équipes de ligue 1 ».

Une parenthèse inattendue

Le stade de Coubertin devrait afficher complet pour voir les footballeurs cannois tenter l’exploit. Une performance que le capitaine des dragons a d’ailleurs déjà réalisé en éliminant Toulouse alors qu’il évoluait au Paris FC : «Les grandes équipes prennent souvent ce premier tour de coupe à la légère, c’est là-dessus qu’on peut tout miser ». Mais le staff et les joueurs sont unanimes, l’objectif principal reste la montée en championnat. La coupe de France ressemble plutôt à une parenthèse inattendue, que les joueurs de l’AS Cannes tenteront de poursuivre tant bien que mal. Le mince espoir de qualification reposera sur la célèbre magie de la coupe, où la motivation des joueurs amateurs est telle qu’ils peuvent renverser des montagnes.

Pierrick Ilic-Ruffinatti

Jérémy Satis

Retrouvez d’ici peu le premier numéro de La Cannette, le hors-série des étudiants de première année en journalisme de Cannes.