Tous en Short refait son festival

Le 3 janvier 2014 au Palais Stéphanie J.W Marriott, à Cannes, aura lieu la seconde édition du festival de courts métrages Tous en Short. Une compétition qui ouvre ses portes aux anciens et actuels étudiants des BTS Audiovisuel de toute la France.

Attention, ne vous fiez pas au visuel... le festival débute le 3 janvier et non pas le 4 comme l’indique l'affiche.

Attention, ne vous fiez pas au visuel… le festival débute le 3 janvier et non pas le 4 comme l’indique l’affiche.

« Nous voulions faire connaître notre formation encore peu connue en France. Nous avons donc eu l’idée de créer un festival de court métrage. », assure Myriam Rintjema, étudiante au BTS audiovisuel de Cannes, également coordinatrice de Tous en Short. « Ça nous permet également de rencontrer les autres étudiants des BTS audiovisuels de France que nous ne croisons jamais. Le festival permet d’échanger sur un thème qui nous unit tous : le cinéma. » 

Pour cette seconde édition, le festival voit plus grand : près de 40 films inscrits contre une vingtaine en 2013. « Bien évidemment, nous n’allons pas diffuser les 40 courts métrages, ça risquerait de durer une éternité. Une sélection sera mise en place pour ne garder que les meilleurs. », précise Myriam.

Sur le thème du domino

 Nouveauté pour cette édition 2014 du festival Tous en Short, l’endroit change. C’était l’Espace Miramar l’an dernier, cette fois, ce sera le Palais Stéphanie au sous-sol de l’hôtel JW Marriott. « La salle sera plus grande, nous espérons attirer 500 personnes. », explique-t-elle. Le festival est ouvert à tous, le prix est libre, et une surprise attend les spectateurs lors de la cérémonie de clôture, « quelque chose d’artistique… », confie secrètement Myriam.

Le thème cette année, c’est le domino. « Il faut imaginer ce thème comme une succession d’événements rapides. Il faut que le court métrage soit aussi intensif qu’une chute de dominos. »

Le jury est composé de 5 personnes : Martin Le Gall, réalisateur et scénariste, Pierre-William Glenn, président de la Commission Supérieure des Techniques de l’Image et du Son, Noël Very,  cadreur steadicam (système qui stabilise la caméra pour créer des prises de vues en travelling fluides), Jacques Chambon, acteur connu notamment pour avoir joué dans la série Kaamelott et une femme, Zoé Zurstrassen, scripte, qui a travaillé avec Georges Lautner. Pour Myriam Rintjema, le fait d’avoir une femme jurée est une satisfaction, « l’an dernier nous n’étions pas parvenus à composer un jury mixte. Pour la 2e édition, c’est chose faite ! »

Pour cette édition 2014, en plus d’un prix, les courts métrages gagnants seront diffusés dans 2 cinémas cannois (Les Arcades et l’Olympia). « Les vainqueurs verront une nouvelle fois leur film sur grand écran, c’est un privilège. », conclue Myriam.

 Roman Ardeois

Visionnez ici le court métrage vainqueur de l’édition 2013 : Expérience d’un suivi de câble de Jérémie Attard

A voir aussi : deux teasers réalisés par le BTS audiovisuel de Cannes