Bernard Pivot nommé président de l’Académie Goncourt

A 78 ans, Bernard Pivot devient le 13e président de l'Académie Goncourt(Photo Giniès/Sipa).

A 78 ans, Bernard Pivot devient le 13e président de l’Académie Goncourt(Photo Giniès/Sipa).

Bernard Pivot a été élu mardi 7 janvier président de l’académie Goncourt. Il succède à la romancière Edmonde Charles-Roux, qui était en place depuis mars 2002.

Dans une lettre adressée aux jurés Goncourt, Edmonde Charles-Roux, 93 ans, a vanté les qualités de l’homme de lettres «Peut-on rêver mieux ? Notre nouveau président est l’homme le plus informé, ne l’oublions pas, sur ce qui se passe en ce moment dans le domaine du livre en France et en d’autres pays encore.».

Après douze ans de présidence, elle passe donc la main à Bernard Pivot, 78 ans. Elle avait elle-même été désignée à la présidence par François Nourissier, le 5 mars 2002. Bernard Pivot devient ainsi le 13e président de l’Académie, apposant son nom aux côtés de ceux d’Alphonse Daudet, Colette ou encore Hervé Bazin.

Admis dans le jury Goncourt le 5 octobre 2004 à une très large majorité, l’homme de lettres avait succédé au regretté André Stil. Il s’agissait alors de la première admission dans le jury d’une figure de la télévision.

C’est le petit écran qui a construit la carrière de Bernard Pivot. Pendant vingt-huit ans, il a été le porte-parole de la littérature sur France 2, avec notamment «Ouvrez les guillemets» (1973-1975), ou encore «Bouillon de culture» (1991-2001).

Mais c’est véritablement l’émission «Apostrophes» (1975-1990) qui a fait de lui le roi de la littérature dans le cœur des Français. Sa manière d’évoquer les ouvrages, accessible et populaire, a été la clé de son succès, tout comme ses dictées publiques, truffées de pièges..

Nathan Gourdol