Dassault : 1 milliard d’euros de l’Etat pour moderniser les Rafales

En visite ce matin dans l’usine Dassault à Mérignac (Gironde), le ministre de la défense Jean Yves le Drian a officialisé le contrat passé par l’Etat avec le constructeur aéronautique Dassault Aviation pour moderniser l’avion de combat Rafale.

Malgré l’échec récent des négociations avec le Brésil, la France croit encore à l’exportation de l’avion de chasse. Selon Jean-Yves Le Drian « C’est un signal très clair de notre volonté d’investir sur le Rafale et sur tout un secteur stratégique, celui de l’aéronautique de combat, pour le maintenir au meilleur niveau mondial » « C’est également la garantie de disposer sur le long terme d’une ligne de produits qui répondront aux exigences de l’export« , a-t-il indiqué.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a officialisé vendredi à Mérignac (Gironde) le contrat passé par l'Etat à Dassault Aviation, d'une valeur estimée à un milliard d'euros, pour faire évoluer l'avion de combat Rafale. (Source : D.R)

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a officialisé le contrat passé par l’Etat à Dassault Aviation, d’une valeur estimée à un milliard d’euros, pour faire évoluer l’avion de combat Rafale. (Source : D.R)

Ce contrat estimé à 1 milliard d’euros permettra aux rafales d’évoluer sur trois points : l’intégration du futur missile air-air longue portée Meteor, la nacelle de désignation laser de nouvelle génération, et enfin d’améliorer la version à guidage laser de l’armement air-sol modulaire.

Serge Dassault, actuellement dans la tourmente suite aux accusations d’achats de votes à Corbeil-Essonnes, a précisé dans un communiqué que la livraison des premiers Rafale (au nouveau standard dit « F3-R ») est prévue en 2018. Le nouveau standard renforcera les atouts du Rafale dans les compétitions à l’exportation, souligne Dassault, qui espère signer cette année avec l’Inde sa première commande de Rafale à l’étranger.

Dassault Aviation se tournent aussi vers le Qatar, les Émirats Arabes Unis et la Malaisie. A ce jour, 180 avions de série ont été commandés par la France et 126 appareils livrés.

Victor Vasseur