Concas ne restera pas bras croisés.

Jeudi 5 Décembre, Marc Concas, conseiller général des Alpes-Maritimes, démissionne du Parti Socialiste. Il ne soutiendra pas Patrick Allemand, tête de liste PS aux prochaines municipales à Nice. Rejoint par Jean-Christophe Picard (président du PRG 06), il a décidé de se rallier à la liste dissidente d’Olivier Bettati.

 

Marc Concas, conseiller général des Alpes-Maritimes (Crédit Photo : Nice Premium.com)

Marc Concas, conseiller général des Alpes-Maritimes (Crédit Photo : Nice Premium.com)

« Je ne me sens plus en phase avec le PS au niveau local ». Pour Marc Concas, Patrick Allemand représente l’échec de la gauche depuis qu’il est le leader du parti dans les Alpes-Maritimes. Sa démission résulte donc « d’une discorde avec la tête de liste socialiste ». Il estime pouvoir apporter des idées nouvelles à gauche. Lors de l’inauguration de sa nouvelle permanence de campagne, Patrick Allemand n’a pas souhaité commenter ce départ : «  C’est son problème, plus le mien ». Pourtant Sophie Jourdan, permanente au PS, reste amère : « Ce n’est jamais agréable de voir quelqu’un de son parti s’en aller, on aurait préféré l’avoir pour combattre la droite ». Marc Concas n’indique pas si « d’autres élus de gauche vont [le] suivre dans sa démarche ». Pour autant, il peut déjà compter sur son épouse (conseillère municipale), qui a également quitté le PS, et sur le président du PRG 06. En effet, Jean-Christophe Picard a confirmé qu’il « ralliait la cause » de l’élu au Conseil général.

Une alliance avec Olivier Bettati

Marc Concas confie qu’il « porte un certain intérêt à Olivier Bettati avec lequel il partage quelques idées ». Il a ainsi rejoint l’ex-adjoint au maire sur sa liste dissidente déjà composée d’élus ayant quitté la majorité municipale et soutenue par des représentants locaux du Modem. Pour Jean-Christophe Picard, « cette union entre partis, possible à Carros, Menton et Vallauris, peut également l’être à Nice ».  L’ancien du parti socialiste a officialisé son ralliement sur la liste d’Olivier Bettati le 9 Janvier dernier.

Erwan Schiex 

Lucas Vola