Mondial 2014 : un arbitre français sera de la partie

Après la publication par la FIFA de la liste des arbitres retenus pour la Coupe du Monde au Brésil, la polémique autour de l’absence d’arbitre français au Mondial a pris de l’ampleur ces derniers jours. Finalement, un arbitre français sera bien présent au Brésil : le Franco-Tahitien, Norbert Hauata. 

La Coupe du Monde de football aura lieu au Brésil du 12 Juin au 13 juillet 2014.

La Coupe du Monde de football aura lieu au Brésil du 12 Juin au 13 juillet 2014.

L’arbitrage français plaçait ses espoirs sur Stéphane Lannoy, seul arbitre français encore en activité ayant déjà une Coupe du Monde à son actif. Mais à force de surprotéger sa poule aux œufs d’or en lui faisant arbitrer des matchs sans véritable envergure, la sanction est tombée. Il n’a pas été sélectionné par la FIFA et la France se retrouve ainsi sans représentant. Enfin c’est ce que l’on pensait jusqu’à ce que la bonne nouvelle arrive. La France aura bien un représentant au Brésil du 12 juin au 13 juillet. Cet homme est Norbert Hauata, 34 ans, arbitre à Tahiti.

Légende : Norbert Hauata sera le seul arbitre français au Mondial.

Norbert Hauata sera le seul arbitre français au Mondial. (D.R.)

Arbitre depuis ses 21 ans, Norbert Hauata est devenu professionnel en 2007 sur proposition de la FIFA. Il a à son actif de nombreuses rencontres faites lors de compétitions internationales et une participation au Mondial des -17 ans en 2011. Ouvrier dans le bâtiment en dehors des terrains, il explique sa sélection par son implication de tous les instants, lui qui concède s’entraîner deux heures par jour pour se tenir en forme. Surpris d’avoir été retenu par la FIFA, il a déclaré « être déçu pour Stéphane Lannoy ». Il a affirmé ne pas avoir été déçu par les journaux français qui ont mis plusieurs jours avant d’évoquer sa présence au Mondial. L’homme n’a, en revanche, rien dit au sujet de Pascal Garibian, patron des arbitres, qui lors de ses passages dans les médias ne semblait pas savoir que Norbert Hauata serait au Mondial. Preuve en est encore que quelque chose ne tourne pas rond dans l’arbitrage en France.

Lhadi Messaouden