Fla x Flu, le football entre rivalité et passion

En cette année de Mondial de foot, le Brésil est à l’honneur du 27e FIPA. Ce jeudi 23 janvier au cinéma le Royal de Biarritz a eu lieu la projection du film-documentaire Fla x Flu, réalisé par Renato Terra, qui nous emmène dans une rivalité-passion qui unit deux clubs de Rio de Janeiro, Flamengo et Fluminese.

affiche Fla x Flu

Dès le début, le décor est posé. Le célèbre stade du Maracana plein à craquer, les supporters en communion avec ce Dieu du football qui lui seul peut décider du sort d’un match… Victoire trois buts à deux de Fluminese sur Flamengo.

Renato Terre, de par sa réalisation, a insisté sur l’histoire de ces deux clubs, sur cette rivalité qui est d’abord née sur l’eau ! Le véritable nom du club de Flamengo est Club de Régates Flamengo. Le club nautique a été fondé en 1895; Alberto Borgarth, en l’absence d’une équipe de foot, ramera le matin avec Flamengo et jouera au football l’après-midi pour Fluminese. Huit ans plus tard, le Club de Régates Flamengo créera une section football, avec le rameur Alberto Borgarth, pour concourir contre les autres quartiers de Rio.

Entre humour et provocation

Le film (produit par Sentimental Filmes, Brésil) alterne des séquences des plus importants derbys et des entretiens passionnés avec ceux qui font l’histoire de ce mythique match Fla contre Flu : les supporters. Des témoignages mémorables qui nous montrent toute la ferveur qui anime, jusqu’au plus profond de leur âme, le fanatique. On y voit le réalisateur, un brin provocateur, vêtu d’un maillot du Flu, lors d’un entretien avec un membre d’un club de supporters de Flamengo. Pendant deux minutes, pas un mot… Pourtant on voit toute l’émotion qui se lit dans les yeux humidifiés de cet homme qui vit entièrement pour son club. « J’ai dit à ma femme de ne jamais me poser la question de choisir entre elle et Flamengo. Ce sera toujours Flamengo ! » a-t-il confié au jeune réalisateur brésilien.

Pendant 1h25, on se prend à supporter Flamengo, puis Fluminese, et vice versa. Qui doit-on véritablement soutenir ? Impossible de savoir pour nous, « étrangers » au phénomène.

À l’inverse de certaines animosités franco-françaises, le Fla-Flu reste, de loin, la plus sympathique des rivalités dans le monde du football. Elle est souvent prise avec humour par les instigateurs, ce qui rend le documentaire joyeux et captivant.

Romàrio, Zico & co

Renato Terra, le réalisateur, qui profite du FIPA pour s’exporter pour la première fois hors du Brésil, voulait faire de ce film sur le football, un documentaire différent. Pour cela, il a entrecoupé son film d’interviews des joueurs qui ont marqué l’histoire du Fla-Flu entre 1980 et 2000. De Zico à Assis, en passant par Junior et le légendaire Romàrio, auteur de plus de mille buts dans sa carrière et actuel député fédéral du Brésil pour Rio de Janeiro.

Film original, Fla x Flu, n’est cependant pas novateur, pas si différent.

En France, de telles productions ont déjà vu le jour à l’image de la saga, techniquement au-dessus, Looking for… sur Canal+ présenté par Éric Cantona qui se glisse, pendant plusieurs jours, dans l’antre des plus chauds derbys du monde (Boca-River, Celtics-Rangers…).

À cinq mois d’une Coupe du Monde brésilienne, Fla x Flu annonce la couleur d’un été bouillant.

Roman Ardeois