Les neknominations, un phénomène qui va beaucoup trop vite

Depuis une semaine, les réseaux sociaux sont inondés d’un nouveau « jeu ».

 

Boire un verre d’alcool sans ne jamais reprendre sa respiration, le tout en se filmant, voici le principe de la neknomination (Crédit Photo : D.R.)

Boire un verre d’alcool sans ne jamais reprendre sa respiration, le tout en se filmant, voici le principe de la neknomination (Crédit Photo : D.R.)

Une personne se place devant sa caméra, elle remercie un ami qui l’aurait « nominé », avant d’ingurgiter une grande quantité d’alcool « cul-sec ». Puis à son tour, elle nomine trois personnes de son entourage. Ce sont les règles de la neknomination.

Ce jeu venu tout droit d’Australie pouvait à ses débuts sembler amusant. Des mises en scène toujours plus originales, des mélanges de produits inhabituels (Bétadine, crème fraiche, et autres), le jeu semblait bien prendre.

Au début, les mises en scène étaient originales

Mais rapidement, cette nouvelle mode a pris une ampleur énorme. Déjà plus de 25 000 personnes se sont déjà mises en scène. Et évidemment, des dérives se sont produites. Résultat : déjà quatre morts et un grand nombre de comas éthyliques.

Qu’en pensent les protagonistes ?

La rédaction de Buzzles a demandé à des jeunes ayant suivi cette nouvelle mode ce qu’ils pensaient du phénomène. Et là, les réponses peuvent surprendre :

 

« Bah, c’est débile, surtout de montrer ça sur internet sachant que les entreprises regardent à mort les comptes Facebook des gens qu’elles sont prêtes à engager. C’est un peu con, mais bon…»

Tom, 19 ans, Caen.

 

« Bah c’est marrant, certains arrivent à faire de bonnes mises en scène, je trouve que c’est amusant. Mais c’est dommage qu’il y ait de l’abus, comme dans tout. Du genre, ceux qui veulent boire la bouteille entière pour faire toujours plus que les autres. Ou ceux qui, pour être plus originaux, boivent dans les magasins et ne payent pas».

Jean, 19 ans, Rochetoirin.

Le résultat de cette pratique est donc aussi surprenant qu’encourageant. Les premiers protagonistes, qui trouvaient le principe intéressant, ont vite déchanté en percevant que, comme dans tout, des dérives pouvaient se produire et quand c’est avec de l’alcool, c’est d’autant plus dangereux. Alors comme dit le slogan : « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ».

 

Mais certains n’ont pas compris le jeu et ils y jouent avec un seul objectif : être saoul.

Pierrick Ilic-Ruffinatti.

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Cliquez ici pour plus d’informations quant à la prévention de l’alcoolisme et des troubles liés à la consommation de l’alcool.