Municipales : David Lisnard en campagne

Depuis début février, le premier adjoint au maire s’active sur tous les fronts : inauguration de permanence, réceptions de soutiens multiples et annonce du programme. Retour sur les différentes étapes de cette campagne.

David Lisnard enchaîne les discours de campagne, ici à l’inauguration de sa permanence boulevard Carnot. (Crédit photo : Aurélie De Larquier)

David Lisnard enchaîne les discours de campagne, ici à l’inauguration de sa permanence boulevard Carnot. (Crédit photo : Aurélie De Larquier)

Tout a commencé le 31 janvier, lorsque le filloniste et protégé du maire sortant Bernard Brochand  adresse ses vœux aux quelques 3 000 Cannois présents au Casino du Palm Beach. La foule est attentive au premier grand discours-meeting du marathonien. Le quadragénaire s’efforce de défendre le bilan des mandats précédents tout en adressant quelques piques, non dissimulées, à l’opposition. C’est un candidat s’estimant heureux qui s’élance dans une véritable définition du bonheur, alternant avec quelques maximes sur le service qu’un maire doit rendre à une ville. David Lisnard, un maire ni sectaire ni partisan ? C’est ce qu’il affirme.

 

 

L’inauguration de la permanence et l’accueil des sondages

11 heures, samedi 8 février, les Cannois arrivent progressivement devant la nouvelle permanence de David Lisnard sur le boulevard Carnot. Les bénévoles, à peine freinés par la pluie, préparent l’apéritif qui suivra le discours de leur poulain. Elus, acteurs de campagne, curieux, journalistes… environ 300 personnes attendent de part et d’autre de la chaussée. La pluie s’arrête, le candidat arrive, la « Team Lisnard » y voit un signe. Le candidat, très attendu, est accueilli chaleureusement. A son arrivée, la foule conquise scande : « David, David, David… ! ».

Il prend le temps de serrer les mains, de saluer les personnes présentes avant de monter sur l’estrade aux côtés de sa directrice de campagne et du directeur de la « Team Lisnard ». Il annonce fièrement la présence du maire actuel Bernard Brochand et l’arrivée de Richard Galy, maire de Mougins et candidat à sa propre succession. Après un discours quelque peu calqué sur celui du Palm Beach (vendredi 31 janvier) celui qui ne veut pas politiser ses mots répond ensuite aux questions concernant le sondage Ipsos-Steria de la veille, le donnant vainqueur (voir les résultats du sondage).

 

 

Avoir de nombreux soutiens de poids

David Lisnard a su profiter du concert de Carla Bruni Sarkozy au Palais des Festivals le vendredi 14 février pour s’afficher aux côtés de l’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy. Après avoir assisté au concert de l’artiste, Bernard Brochand, Eric Ciotti, le couple Sarkozy et le candidat ont dîné ensemble le soir de la Saint Valentin.

 

Et si le nom du restaurant avait une signification pour Nicolas Sarkozy, David Lisnard et Eric Ciotti (de gauche à droite) ? (Crédit photo : D.R.)

Et si le nom du restaurant avait une signification pour Nicolas Sarkozy, David Lisnard et Eric Ciotti (de gauche à droite) ? (Crédit photo : D.R.)

L’investiture de l’UDI, donnée à Gilles Cima par Jean-Louis Borloo et Yves Jégo, rejoint David Lisnard. Lors de cette réunion publique, les centristes Cima et Jégo ont fait l’éloge « logique », selon eux, du candidat qu’ils reconnaissent comme légitime. Après le MoDem par l’intermédiaire de Pascale Vaillant, David Lisnard continue de rassembler au centre.

 

 

 

Yves Jego (au centre), vice-président de l’UDI, a salué le choix « juste et bon » de Gilles Cima (à gauche) puis a énuméré les qualités de David Lisnard (à droite). (Crédit photo : Elie Julien)

Yves Jego (au centre), vice-président de l’UDI, a salué le choix « juste et bon » de Gilles Cima (à gauche) puis a énuméré les qualités de David Lisnard (à droite). (Crédit photo : Elie Julien)

L’annonce du programme

Le mercredi 19 février, autre grand moment de cette campagne, David Lisnard annonce son programme pour Cannes et ses habitants. C’est au théâtre de La Licorne que le candidat a présenté son projet en long, en large et en travers. Buzzles s’est intéressé plus particulièrement à la partie du programme traitant des jeunes. Le premier adjoint souhaite faire de Cannes « une ville étudiante (…) avec un campus universitaire comportant plus de 1 000 étudiants » (dont ceux en journalisme de l’IUT de Cannes). Voici les idées du « projet de vie pour les jeunes Cannois » du candidat, qui ont retenu notre attention :

Le premier adjoint de Bernard Brochand souhaite aussi être un élu protecteur des jeunes cannois. Pour cela, ce père de famille voudrait engager une poignée d’aides sociales et économiques liant jeunes entrant dans le monde du travail et entreprises.

 

On apprenait lundi 24 février au soir que le recours de l’autre candidat UMP Philippe Tabarot auprès de la Commission nationale des sondages donnait raison au quémandeur. Ce dernier reprochait une inégalité de traitement dans le sondage du vendredi 7 février. En effet, dans son enquête, l’Ipsos (Institut de sondages français) associait le nom de Bernard Brochant à David Lisnard tandis que le nom du candidat Tabarot n’était associé à aucune autre personnalité. (Lire l’article du Parisien à ce sujet). L’Ipsos a donc été rappelé à l’ordre.

La campagne bat son plein, fin du feuilleton les 23 et 30 mars prochain.

Aurélie De Larquier

Elie Julien