F1 : Une saison qui promet

 La saison 2014 de Formule 1 a repris ses droits dimanche 16 mars sur le circuit d’Albert Park, à Melbourne en Australie. Une saison qui va être marquée par de grands changements, tant au niveau des écuries et des pilotes que de la réglementation.

Kimi Raikkonnen et Fernando Alonso, un duo de feu chez Ferrari/ Crédit photo : D.R.

Kimi Raikkonnen et Fernando Alonso, un duo de feu chez Ferrari/ Crédit photo : D.R.

11 écuries, 22 pilotes et 6 champions. La saison 2014 de Formule 1 s’annonce d’ores-et-déjà passionnante. Cette année est notamment marquée par la présence de deux champions du monde dans la même écurie. Ferrari a réussi à attirer dans son paddock le Finlandais Kimi Räikkönen, champion en 2007, en provenance de Lotus alors qu’elle compte déjà en son sein Fernando Alonso, deux fois sacré champion du monde, en 2005 et 2006. Avoir deux numéros 1 est un pari risqué mais qui peut s’avérer payant comme l’a montré l’exemple Red Bull les deux dernières saisons.

Red Bull, justement. L’écurie championne du monde aura fort à faire cette année. Entre le départ du vétéran Mark Webber, remplacé par le jeune australien Daniel Ricciardo, et une monoplace en retard par rapport à ses concurrentes, Red Bull et le quadruple champion du monde Sebastian Vettel devront se battre pour conserver leurs titres.

Vers une confirmation de Romain Grosjean? Crédit photo : D.R.

Vers une confirmation de Romain Grosjean? Crédit photo : D.R.

Du côté des outsiders (à mettre en intertitre)

Ils sont nombreux à espérer tenir les premiers rôles, à commencer par Mercedes. Emmené par Lewis Hamilton et Nico Rosberg, l’écurie a réalisé une présaison de grande qualité, emmagasinant 975 essais sur les pistes, soit plus que toutes les autres équipes. Il faudra aussi compter sur Felipe Massa qui renaît chez Williams (pilote le plus rapide de tous les essais) sur McLaren qui, malgré une voiture à peine finalisée, peut nourrir des espoirs grâce à ses deux pilotes Jenson Button et le danois Kevin Magnussen, considéré par beaucoup comme un grand espoir.

Vient Romain Grosjean. Après une saison 2013 pleine de promesses et ponctuée par une 7ème place au classement général, le Français devra se confirmer cette année. Mais ce ne sera pas facile. Son écurie est elle aussi en retard. Lotus n’a pas participé aux essais de présaison et se retrouve avec un monoplace pas encore prête. Malgré ses incertitudes, Romain Grosjean peut compter sur le soutien de son team, lui qui est devenu le pilote le plus expérimenté après le départ de Räikkönen. De quoi espérer de nouveaux podiums et pourquoi pas une première victoire ? Seul le temps nous le dira.

 Voici la nouvelle monoplace 2014 avec ses principaux changements/ D.R.

Voici la nouvelle monoplace 2014 avec ses principaux changements/ D.R. 

Une saison marquée aussi par des changements de réglementation des plus importants depuis des années, au niveau de la motorisation ou de l’aérodynamisme par exemple.

Moteur V6 Hybride

Il s’agit là du changement le plus radical. Les monoplaces ne seront plus équipés d’un moteur V8 atmosphérique mais d’un moteur V6, ce qui marque le retour du turbo en F1.

Ce nouveau moteur associé à deux systèmes de récupération d’énergie – au freinage et à l’échappement – apportera 160 chevaux supplémentaires pendant les périodes d’accélération, contre 80 auparavant.

Points doublés

En décembre, le Groupe Stratégique F1 a annoncé que le dernier Grand Prix de 2014 vaudrait le double des points, de quoi rajouter du spectacle et du suspense.

Changement du design et de l’aérodynamisme des monoplaces

Le nouveau règlement a imposé un nez rabaissé pour des raisons de sécurité au cas où une voiture viendrait à percuter une autre au niveau du cockpit. La hauteur est maintenant de 18,5 cm contre 52,5 les années précédentes.

L’aileron avant est beaucoup moins large et passe de 1800mm à 1650mm, ce qui signifie une baisse des appuis aérodynamiques.

L’aileron arrière est réduit, et les écuries doivent trouver le moyen de retrouver des appuis à l’arrière.

Trophée de la pole position

S’il n’y a pas de changement apporté à la grille de départ, la FIA a mis en place le trophée de la pole position pour le pilote qui en aura signé le plus durant la saison. Une incitation supplémentaire à chercher la pole et une chance de plus de remporter un trophée.

Un réservoir plus petit

A partir de la saison 2014, chaque pilote ne devra pas consommer plus de 100kg d’essence, ce qui revient à 140 litres environ. Il sera donc désormais interdit de changer le débit d’essence pendant quelques courses pour obtenir plus de puissance.

Ce changement est dû au retour des moteurs hybrides et va réduire de 30% la consommation de carburant pendant une course.

Points de pénalité

A partir de cette année, les commissaires de course pourront décider de retirer des points sur les Superlicences des pilotes si leur comportement en piste le justifie. Doté de 12 points, un pilote se verra exclu du GP suivant avant que ces 12 points ne soient retirés de sa licence.

Les pilotes se verront retirer des points si leur comportement en course est jugé dangereux/ Crédit photo : D.R.

Les pilotes se verront retirer des points si leur comportement en course est jugé dangereux/ Crédit photo : D.R.

Découvrez les monoplaces et les nouvelles règles par des infographies

Mathilde Brun

Lhadi Messaouden