Wibbitz : de l’article à la vidéo en un clic

L’application Wibbitza reçu le 28 mars le grand prix 2014 du forum Netexplo, observatoire mondial des innovations numériques.

Chaque année l’observatoire mondial des innovations numériques qui regroupe 200 experts se retrouve à Paris. Le lauréat, cette année, est Wibbitz, une start-up israélienne. Wibbitz a été développée en 2011 et lancée durant l’été 2013. Le but est simple : résumer les articles de presse en vidéos.

On compte aujourd’hui plus de 100 000 utilisateurs de l’application, sur laquelle plus de 10 000 vidéos sont produites par jour. (Crédit Photo: Lara Pekez)

On compte aujourd’hui plus de 100 000 utilisateurs de l’application, sur laquelle plus de 10 000 vidéos sont produites par jour. (Crédit Photo: Lara Pekez)

 

5 secondes suffisent pour convertir un article en vidéo

L’application est gratuite. Une fois installée, il suffit de sélectionner quelques centres d’intérêt parmi les thèmes proposés (international, politique…), ainsi que les sources préférées. Parmi ces sources, on peut choisir entre BBC NewsThe GuardianThe Telegraph, le Huffington Post, OK Magazine ou encore Forbes. Au total, une centaine de journaux et de sites d’information ont accepté de collaborer avec cette start-up. Un fil d’actualité personnalisé, une sorte de flux RSS simplifié.  En cinq secondes, un algorithme simplificateur analyse un article et en tire les grandes lignes. Grâce à la technologie de traitement du langage naturel, l’appli construit une petite présentation d’une à deux minutes.

Cette vidéo est un mix de photos, d’images, d’infographies animées et de mots clés sur le fond d’une voix off. Une voix très robotisée qui fait penser à celle de Siri , une esthétique peu naturelle. A terme, l’idée est « que tous les sites d’information en ligne s’habituent à insérer un bouton « play » dans leurs articles », confie Zohar Dayan dans une interview accordée au Monde. Il poursuit en annonçant vouloir « que les lecteurs puissent choisir entre lire l’information ou la visualiser à travers nos mini-vidéos. ».

Les deux fondateurs Zohar Dayan et Yotam Cohen dans leurs bureaux à Tel-Aviv. (Crédit Photo: Besuccess.com)

Les deux fondateurs Zohar Dayan et Yotam Cohen dans leurs bureaux à Tel-Aviv. (Crédit Photo: Besuccess.com)

Une nouvelle façon de s’informer

Il n’existe pas d’autres moyens pour lire un article que de lire du texte, beaucoup de texte. Aujourd’hui les gens s’informent de plus en plus via leur smartphone. Selon une étude Audipresse, le volume de lectures sur smartphones et tablettes a augmenté de 24% de juillet 2012 à juin 2013. La véritable révolution de Wibbitz : faire parler un article,  plus besoin de plisser les yeux sur son smartphone pour s’informer, la vidéo hyper résumée le fait à votre place. Wibbitz est la première application qui se transforme en vidéo lorsque vous cliquez sur un article. « On va révolutionner une industrie qui n’a pas changé depuis bien longtemps », affirme Zohar Dayan dans Le Monde. Les deux fondateurs se disent fatigués de « consommer l’information comme [leurs] grands-parents ».

Exemple d’un article de presse converti en vidéo par l’application Wibbitz.

 

Une menace pour la presse écrite ?

Le concept peut inquiéter aujourd’hui quand on sait combien de lecteurs abandonnent la lecture d’un article car trop « long ». Selon les créateurs de Wibbitz, ce n’est pas le but de l’application en tout cas. L’appli est pour eux un « plus », pas un outil de concurrence pour la presse écrite.De toute façon, Wibbitz ne peut pas se passer de la presse écrite car c’est à partir de la presse que l’appli conçoit une vidéo. Autre contrainte : l’article ne doit pas être un article d’opinion. Impossible de rendre compte du sarcasme ou de l’ironie par exemple. L’appli doit donc se borner à convertir des articles dits « classiques » en vidéo. Wibbitz semble être un bon moyen pour rendre compte des textes purement informatifs en vidéo. Mais il faudra toujours un flux RSS sur le côté pour l’accès à plus d’informations pour les mordus d’actu. L’application pourra cependant suffire à ceux qui sont allergiques à la presse écrite ou à la lecture.

Lara Pekez

Retrouvez cet article et bien plus d’actualités des médias sur L’œil de l’info.