Peter Copping nommé chez Oscar de la Renta 

C’était le feuilleton de l’été dans le monde de la mode, et la nouvelle est enfin tombée mi-octobre. Peter Copping, 47 ans, créateur, vient d’être nommé au poste de directeur artistique chez Oscar de la Renta. Un véritable passage de flambeau puisqu’on a appris mardi 21 octobre au matin la mort de ce dernier.

Qui est Monsieur Copping? 

Avec sa fameuse jupe crayon en pièce fétiche, c’est une grande star de la mode qui prépare son arrivée dans la célèbre maison américaine. Né à Oxford en 1967, le Britannique débute ses études à Londres. Il étudie d’abord à la Saint Martins School puis au Royal College of Art avant de partir parfaire son apprentissage à Paris auprès de Christian Lacroix: « Pendant mes études au Royal College of Art, je travaillais chez Conran Shop tous les samedis. Un jour, entre Christian Lacroix. Je bondis sur lui et lui demande aussitôt un travail ! Cela mène à plusieurs stages et je signe le début de ma longue histoire avec Paris. » Il se dirige ensuite vers l’Italie où il travaille pour la marque Iceberg, et décide finalement de revenir en France en 1994 pour rejoindre l’équipe de Sonia Rykiel.

Ces différentes expériences lui permettent d’acquérir une maîtrise dans les méthodes de coupe et dans les techniques de la maille. En 1997, il est invité à rejoindre l’équipe créative de Marc Jacobs qui lance alors le prêt-à-porter Louis Vuitton. Persuasif, créatif, il devient le bras droit de ce dernier pendant près de douze ans. Il est ensuite appelé au poste de directeur artistique par la maison Nina Ricci (à l’époque propriété du groupe Puig). Il propose une nouvelle vision de la femme, plus sensuelle, plus moderne, et convainc Robert Ricci qui entend « rendre les femmes belles, […] révéler leur charme et la personnalité de chacune d’entre elles».

Peter Copping fera prochainement ses débuts chez Oscar de la Renta © Vogue Paris

Peter Copping fera prochainement ses débuts chez Oscar de la Renta © Vogue Paris

Un nouveau départ

C’est Oscar de la Renta, maître de l’élégance à l’américaine qui a tiré sa révérence (au sens propre et au sens figuré) à 82 ans et après 49 ans de création, qui avait décidé de nommer Peter Copping à la tête de sa marque fondée en 1965. Une nouvelle murmurée depuis la fin de la Fashion Week printemps-été 2015, et officialisée depuis mardi 14 octobre. « Je me réjouis de l’arrivée de Peter parmi nous », avait déclaré le couturier. « Son talent est incontestable et nous partageons les mêmes sensibilités conceptuelles ainsi qu’une grande curiosité à propos du monde autour de nous, de la musique à l’art en passant par l’architecture et les jardins. Notre industrie n’a pas toujours eu la main heureuse lorsqu’il s’agit de changer de leadership dans le domaine de la conception. J’espère qu’en participant à ce choix et en m’impliquant activement dans la transition, je garantirai l’avenir conceptuel de notre société et de la marque. » Non, Oscar de la Renta ne pourra plus s’impliquer activement. Mais son esprit et son style ne cesseront d’exister. Le nouveau directeur artistique présentera sa première collection pour la célèbre maison en février prochain, à l’occasion de la Fashion Week automne-hiver 2015-2016. Et c’est à priori Guillaume Henry qui a pris la suite chez Nina Ricci.

Oscar de le Renta avait salué son public une dernière fois à la fin de son défilé printemps-été 2015 entouré de deux de ses silhouettes à la signature romantico-moderne. © AFP

Oscar de le Renta avait salué son public une dernière fois à la fin de son défilé printemps-été 2015 entouré de deux de ses silhouettes à la signature romantico-moderne. © AFP

Quel rôle pour ce nouveau directeur créatif?  

Chapeauter toutes les catégories de produits, à savoir le prêt-à-porter, les accessoires, la collection mariage et la décoration maison sous la houlette d’Alex Bolen (PDG de la compagnie), c’est la mission de Peter Copping. Et le milieu de la mode attend beaucoup de lui: au delà de la simple nomination à la tête d’une célébrissime maison de couture, c’est la succession créative et stylistique qui est en jeu. Rappelons qu’Oscar de la Renta avait déjà tenté en 2013 une collaboration avec John Galliano qui n’avait pas fonctionné.

Vanessa Friedman du New York Times parle d’une des « évolutions créatives qui sera la plus scrutée dans les prochaines années. Cette nomination fait de lui l’un des – peu nombreux – designers dans l’industrie de la mode actuelle à avoir été effectivement adoubé comme héritier apparent par un créateur installé ». Ambitieux, Copping souhaite développer la marque en Asie, élargir la gamme d’accessoires, de cuir, et la ligne  de décoration. Le but ultime? Ancrer définitivement le style de la maison (à l’aspect « romantique moderne ») dans les incontournables de la mode. C’est en tout cas ce que souhaiterait « l’ancien » mais iconique directeur créatif. Espérons donc que le « nouveau » saura répondre à ces attentes, et saura faire évoluer la marque sans créer de rupture avec la ligne stylistique si bien installée. Peter Copping déménage donc à New-York après 20 ans de carrière à Paris pour redéfinir « l’élégance américaine » d’une nouvelle génération de femmes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Valentine Feral