Quel bilan tirer du Masters féminin de tennis ?

Créé en 1972, le Masters féminin de tennis, qui réunit les huit meilleures joueuses de la saison, faisait cette année escale à Singapour, en Asie, pour la première fois. Et le sacre revient une nouvelle fois à Serena Williams.

Serena Williams : la meilleure championne de tennis de tous les temps ?

7 titres, voilà à quoi se résume la saison de Serena Williams. Certes, c’est moins que sa saison 2013 où elle avait tout raflé sur son passage : 11 titres, 2 finales, 79 victoires pour 4 défaites.

Mais après un énorme passage à vide (défaite dès le 2ème tour à Roland-Garros, éliminée dès le 3ème tour à Wimbledon en simple, victime d’un malaise en double toujours lors du tournoi londonien), la protégée de Patrick Mouratoglou s’est vite reprise et a enchainé les victoires.

Une saison qui se termine en apogée pour Serena puisqu’elle vient de remporter le Masters féminin, le 5ème de sa carrière après ceux de 2001, 2009, 2012 et 2013. Une victoire aux dépens de la Roumaine Simona Halep (6-3/ 6-0). La numéro 1 mondiale est ainsi devenue la première joueuse à remporter ce trophée trois fois de suite depuis Monica Seles (1990-1992). Un autre chiffre important à noter : cela fait 97 semaines que la native de Saginaw est en tête du classement WTA. Énorme, mais il lui faudra encore quelques semaines pour rattraper Chris Evert (113 semaines au sommet), Martina Navratilova (156) et Steffi Graff (186).

Ce qui est certain, c’est que Serena Williams, malgré un faible état de forme cette année, a su rester la patronne des courts. Ce qui l’a déjà fait entrer dans la légende. Si elle continue sur sa lancée, nul doute qu’elle deviendra la plus grande championne de l’histoire du tennis.

Simona Halep, finaliste et Serena Williams, vainqueur du Masters de Singapour. (Crédit Photo : D.R)

Simona Halep, finaliste et Serena Williams, vainqueur du Masters de Singapour. (Crédit Photo : D.R)

 

Simona Halep, la championne de demain

Pour elle aussi, en termes de statistiques, la saison 2014 a été moins impressionnante. 6 titres, 50 victoires pour 17 défaites en 2013, contre 2 titres, 3 finales, 46 victoires pour 16 défaites en 2014. Mais la Roumaine incarne le renouveau du tennis féminin mondial. On parle de plus en plus de Simona Halep. Et la saison 2014 l’a confirmé.

A Roland-Garros, elle a éliminé une à une ses adversaires, parvenant à se hisser en finale face à Maria Sharapova. Au Masters à Singapour, lors des phases de poule, elle a littéralement humilié Serena Williams 6-2/ 6-0. Une défaite que lui a bien rendue l’Américaine en finale 6-3/ 6-0. Mais au-delà de cette défaite, Halep était dans (presque) tous les bons coups cette saison. Et elle termine 3ème de la saison au classement WTA. Simona Halep est la championne que le tennis féminin, et la Roumanie, attendaient. C’est une véritable icône dans son pays. Elle a même été désignée ambassadrice officielle de la Roumanie.

Ivanovic et Wozniacki de retour

Ana Ivanovic et Caroline Wozniacki, de retour sur le devant de la scène. (Crédit Photo : D.R)

Ana Ivanovic et Caroline Wozniacki, de retour sur le devant de la scène. (Crédit Photo : D.R)

 

Le Masters de Singapour a permis de tirer une conclusion étonnante : Ana Ivanovic et Caroline Wozniacki sont de retour parmi les meilleures joueuses mondiales.

La Serbe Ivanovic, qui avait remporté Roland-Garros en 2008, n’avait pas pu confirmer son potentiel les années suivantes. Mais cette saison, elle est revenue dans le top 10 grâce à 4 titres. C’est même celle qui termine la saison avec le plus grand nombre de victoires, au nombre de 58.

Pour Caroline Wozniacki, la saison 2014 est aussi celle du grand retour. Malgré une saison sur terre et sur herbe difficile, sa tournée sur dur a été une réussite (quart de finaliste à Montréal et demi-finaliste à Cincinnati) , et elle s’est même hissée jusqu’en finale à l’US Open où elle a dû s’incliner face à sa grande amie Serena Williams. Et surtout, elle réintègre le Masters, tournoi qu’elle n’avait pas disputé depuis 2011. Elle termine son année en étant numéro 8 au classement mondial.

L’Asie, nouvelle destination du tennis mondial

Pour la 1ère fois, le Masters de tennis féminin, qui conclut la saison tennistique, se déroulait en Asie. Une confirmation que le continent veut jouer un plus grand rôle dans ce sport. Rappelez-vous, il y a quelques mois, la fédération asiatique annonçait avoir pour projet de créer un tournoi majeur, s’apparentant à un Grand Chelem, en Asie. Une annonce qui avait fait grand bruit, à suivre de très près.

Le tennis asiatique est ainsi en pleine expansion et peut bénéficier aujourd’hui de porte-paroles de renom comme Li Na (qui était l’ambassadrice du Masters féminin à Singapour) et de Kei Nishikori chez les hommes. Une bonne chose pour le tennis asiatique.

Mathilde Brun