De Gaulle

Général de Gaulle /
Président depuis 1959, Charles de Gaulle a 77 ans pendant les revendications de mai 68. Il est contesté de toutes parts (étudiants, ouvriers, …) et se sent menacé par un mouvement qu’il ne contrôle pas. Il qualifiera d’ailleurs ce dernier de « chienlit ». Preuve du peu de respect qu’il accorde à ce mouvement menaçant son autorité. On lui reproche de recourir trop facilement à la force pour faire taire les contestataires. A l’opposé, son premier ministre, Georges Pompidou, lui conseille d’être plus diplomate. Il laisse les rênes à ce dernier. Les accords Grenelle du 27 mai ne calmeront aucunement les opposants. Le 29 mai, le président se rend secrètement en Allemagne pour réfléchir. Le lendemain, son allocution diffusée à la radio jette un coup de froid sur le mouvement. Lançant son célèbre « Je ne me retirerai pas », Charles de Gaulle annonce la dissolution de l’Assemblée nationale. Ses partisans organisent alors une immense manifestation sur les Champs-Élysées. (crédit photo D.R.)