L’UMP réclame 28,5 millions à Bygmalion

L’UMP s’est ajouté à la liste des créanciers de Bygmalion. C’est l’Express qui le révélait dans son édition du mardi 6 janvier.

Le principal parti d’opposition réclame 27,5 millions d’euros, représentant la totalité de la somme versée à Bygmalion, auxquels il convient d’ajouter un million d’euros de dommages et intérêts.

Le trésorier de l’UMP, Daniel Fasquelle, a confirmé l’information et a précisé que le montant correspond à « des prestations payées non effectuées ou en décalage avec ce qui était demandé« .

Pour rappel, l’ex-société de communication, fondée par Bastien Millot et Guy Alvès, deux proches de l’ancien président de l’UMP Jean-François Copé, a organisé les meetings politiques de Nicolas Sarkozy durant la présidentielle de 2012.

L’UMP a attendu le 10 octobre pour s’ajouter à la liste des créanciers de Bygmalion alors que la date limite avait été fixée au 15 octobre. La décision prise par l’UMP peut surprendre, car le parti dirigé par Nicolas Sarkozy est toujours visé par l’enquête judiciaire pour « abus de confiance », « tentative d’escroquerie » et « faux et usage de faux ».

Cliquer sur la bannière pour découvrir les dates clés de l’affaire Bygmalion

Jérémy Satis & Antoine Lahier