Charlie en prend un coup

Dans la nuit de dimanche à lundi, à Nice, une agence immobilière a fait l’objet d’un acte de vandalisme. Ce qu’on lui reproche ? Certainement les affiches « Nous sommes Charlie » placardées sur ses vitrines à la suite de l’attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier.

 

 

Suzanne Shojaei

Manon Bazerque