Des vélos électriques pour la mairie cannoise

Depuis le lundi 5 janvier, la mairie de Cannes met à la disposition de ses employés des vélos électriques afin de faciliter leurs déplacements.

« J’aime bien faire du vélo mais dès qu’il y a une côte, il n’y a plus personne », plaisante Marie Pourreyron. L’adjointe au maire de Cannes et déléguée à l’espace public a accès aux huit vélos électriques récemment achetés par la ville pour ses employés, adjoints et conseillers municipaux. Quatre sont disponibles à l’hôtel de ville et quatre autres à l’annexe de la Ferrage. Le concept ? « Privilégier une mobilité respectueuse de l’environnement », selon Pascale Vaillant. La conseillère municipale déléguée à l’environnement insiste sur le fait que ces vélos permettent de réduire la pollution : « Dix kilomètres de vélo tous les jours évitent le rejet de 700 kg de CO2 par an par rapport à l’usage d’une voiture ». Un bon point pour l’écologie.

Le vélo électrique amené à se développer à Cannes

La mairie n’en est pas à son coup d’essai. Jusqu’alors, les employés pouvaient utiliser, à titre personnel, la vingtaine de vélos électriques appartenant déjà à la mairie. Leur utilisation devrait donc se développer rapidement.
Car le vélo électrique est bien pratique lorsqu’il s’agit de monter des côtes, comme la colline du Suquet. « Les employés peuvent arriver au travail sans dégouliner de sueur », plaisante Marie Pourreyron. L’adjointe au maire se réjouit de la maniabilité du mode de transport. « Le vélo est fluide et confortable », assure-t-elle.
Pour les Cannois qui désireraient posséder leur propre vélo électrique, la mairie propose une subvention de 300 euros lors de l’achat du vélo. Les employés municipaux, quant à eux, s’engagent pour de bon, afin de faire de Cannes une ville plus agréable à vivre.

Marie Pourreyron, adjointe au maire, parle de son usage du vélo électrique.

Suzanne Shojaei

Camille Degano