The Theory of Everything, la merveilleuse histoire de Stephen Hawking

Une merveilleuse histoire du temps est un film qui retrace la vie de Stephen et Jane Hawking, de leur rencontre à nos jours. Un film fascinant et une formidable leçon de vie.

Cambridge, 1963. Stephen Hawking entame un doctorat de physique. Dès les premiers jours, il épate ses professeurs par son génie, qui n’a d’égal que sa paresse. Le jeune homme est fasciné par la cosmologie : il veut déterminer d’où vient notre univers. Seul problème, il peine à trouver le sujet de sa thèse.

C’est lors d’une soirée étudiante qu’il rencontre l’amour de sa vie : Jane Wilde. Une étudiante en art, toute aussi originale que lui. Tout semble aller pour le mieux, jusqu’au jour où des médecins diagnostiquent au jeune physicien une dystrophie neuromusculaire, plus connue sous le nom de maladie de Charcot, qui paralyse ses muscles. On lui donne deux ans à vivre.

Hawking et son professeur

Stephen, obsédé par le temps, avant que sa maladie ne prenne le dessus. Son professeur est joué par David Thewlis. (crédits : cinemotion.com)

C’est le début d’une fabuleuse histoire. Stephen se bat pour aller au bout de sa thèse et défendre ses idées, soutenu par Jane qui choisit de s’occuper de lui, et de l’accompagner pendant le temps qu’il leur reste.

Des acteurs de talent

Eddy Redmayne et Felicity Jones, respectivement Stephen et Jane Hawking, signent une prestation remarquable. Tant dans la passion qui les unit, que dans la traque de la vérité que poursuit le physicien. Le jeu d’acteur est réellement extraordinaire. Redmayne a dû se mettre dans la peau de quelqu’un qui n’arrive plus à marcher, et voit son corps l’abandonner. C’est du génie, littéralement.

Jane et Stephen

Eddy Redmayne et Felicity Jones jouent à merveille le rôle des Hawking. (Crédits : premiere.com).

Par exemple, lors d’une scène, Stephen, qui ne peut plus utiliser ses jambes, doit monter un escalier avec le haut de son corps, sous les yeux de sa petite fille. Les rôles sont joués à la perfection, on ne peut qu’être ému. Un hommage à la hauteur du combat livré par ce couple hors-norme.

Que les profanes se rassurent, l’histoire est centrée sur le couple et l’évolution de Stephen, son combat contre la maladie. Les passages sur la physique sont remarquablement bien simplifiés. On y expose quelques grandes théories, mais le spectateur n’est jamais perdu. Qui sait, un tel film pourrait même révéler des vocations. On appréciera également la magnifique bande originale composée par Johan Johannsson.

Derrière cette histoire, une leçon de vie, par Hawking lui-même : « Rien ne doit limiter l’activité humaine. Aussi terrible soit la vie, s’il y a de la vie, il y a de l’espoir ». Un garçon d’une vingtaine d’année à qui l’on ne donnait plus que deux ans à vivre s’est battu. Aujourd’hui, il continue à créer des théories merveilleuses. Un chef-d’œuvre à voir absolument.

Découvrez la bande-annonce du film :


Matthias Somm