Festival des Jeux : on a testé pour vous Splendor

Prétendant au titre d’As d’Or – Jeu de l’année, Splendor n’a pas été récompensé par le jury du Festival des Jeux de Cannes. Cela ne nous a pas empêchés de tester ce titre aux nombreuses qualités.

Photo 1 Splendor

Malgré ses nombreuses cartes, Splendor se révèle être d’une facilité déconcertante. (crédit photo: Lhadi Messaouden)

On dit souvent que l’herbe est plus verte chez le voisin. Avec Splendor, vous avez l’occasion de prouver le contraire. Imaginé par Marc André et édité par Space Cowboys, ce jeu nous met dans la peau d’un marchand dont le but est d’avoir une boutique plus belle que celles des autres. Comment faire ? C’est simple, il suffit d’amasser des pierres précieuses afin d’acheter des produits de qualité. Rubis, diamant, émeraude, plus ça brille mieux c’est ! Les pierres précieuses sont représentées sous la forme de jetons qui permettent d’acheter des cartes et d’attirer des mécènes qui vous feront gagner des points. Le premier joueur qui arrive à 15 points est déclaré vainqueur.

Un jeu rapide mais stratégique

Premier point positif : les règles de Splendor s’assimilent très vite. Il aura fallu moins de 2 minutes pour qu’un développeur de Space Cowboys nous les explique. Après ce passage obligatoire, la partie est lancée. Et le constat est saisissant. Le jeu va vite. Les joueurs récupèrent rapidement les pierres précieuses et il m’aura suffi de 2 tours pour réaliser mes premiers achats de cartes. Tandis que je flambe et achète toutes les cartes, mes adversaires économisent sagement dans le but d’acheter la carte qui rapportera 6 points. Le jeu propose ici un challenge tactique important. Certaines actions assez subtiles peuvent relancer la dynamique d’une partie qui semblait jouée d’avance. On pense notamment à l’utilisation du joker qui permet à un joueur de réserver une carte et ainsi d’empêcher son achat par les autres.

15 minutes plus tard, la partie prend fin. Mais nous en redemandons et 2 parties sont rejouées coup sur coup. L’addiction commence à faire effet. Mais la victoire reste dans les mains d’une jeune femme, Juliette. « C’est un jeu vraiment simple à comprendre et on s’amuse très vite dessus », raconte-t-elle, le sourire aux lèvres après 3 victoires consécutives face à moi. Tendu, attractif et addictif, Splendor est un jeu très efficace et à l’édition réussie. Les illustrations sont belles et les cartes ainsi que les jetons sont de qualité. Dans le fond et la forme, Splendor réalise un sans-faute. Un jeu à ne pas manquer pendant et après le Festival.

Lhadi Messaouden