Papa ou Maman ? Un vrai dilemme pour l’enfant lors des divorces

La comédie Papa ou maman, sortie dans les salles en février 2015, pose la question du lourd choix auquel sont confrontés les enfants lorsque leurs parents se séparent. Dans le film, les adultes tentent d’influencer le choix de la fratrie, mais dans la vraie vie, seul l’intérêt de l’enfant compte.

Récompensée par le prix du public au 15ème Festival de l’Alpe d’Huez et globalement saluée par la critique pour son humour noir et irrévérencieux, la comédie Papa ou maman, réalisée par Martin Bourboulon, met en scène un couple qui veut réussir son divorce. Mais Florence et Vincent Leroy, joués par les acteurs Marina Foïs et Laurent Lafitte, reçoivent simultanément la promotion dont ils ont toujours rêvé, promotion qui doit les envoyer travailler à l’étranger. Les deux parents font alors tout pour ne pas avoir la garde de leurs enfants. Mais de tels scénarios existent-ils dans la réalité ? Buzzles a posé la question à Liza Zironi, avocate à Nice spécialisée dans le droit de la famille. Elle nous en apprend plus sur les enjeux soulevés par ce film, dont le choix difficile auquel est confronté l’enfant lorsque ses parents décident de vivre séparément.

« Ce film, c’est un cas d’école »

La première partie du film laisse penser que la séparation du couple va se faire en douceur, tant les deux parents apparaissent encore complices. Dans la vraie vie, « il est plutôt rare que les parents qui se séparent s’entendent encore bien ». Dans Papa ou maman, aucun des deux parents ne souhaite obtenir la résidence des enfants. Encore une fois, la fiction ne colle pas à la réalité : « Ce film, c’est un cas d’école, cela n’arrive jamais. Surtout dans les milieux sociaux aisés comme dans ce scénario. » précise Lisa Zironi. La comédie, écrite par les auteurs du film Le Prénom, part du principe que ce sont les enfants et eux seuls qui ont la lourde tâche de choisir avec quel parent vivre. Ce n’est pas exactement le cas lors des vrais divorces, nous apprend l’avocate au barreau de Nice : « Les enfants ne choisissent pas. A partir de 10 ans, ils peuvent exprimer leur volonté auprès du juge, mais c’est toujours le juge qui choisit en fonction de nombreux critères, et toujours dans l’intérêt supérieur de l’enfant. »

Parents en enfants

Les personnages de Florence et Vincent Leroy annoncent à leurs enfants qu’ils se séparent. Crédit photo : dawgz.fr

L’intérêt de l’enfant au centre de la décision

Dans Papa ou maman, les deux parents essayent d’influencer le choix de leurs trois enfants en étant plus insupportable l’un que l’autre. Ce qui permet au film d’enchaîner des scènes comiques de plus en plus drôles. Lisa Zironi nous rappelle qu’en réalité l’intérêt des parents doit toujours être mis de côté au profit de celui de l’enfant, qui doit être le centre des discussions. « Le juge regarde l’intérêt de l’enfant et seulement l’intérêt de l’enfant » dixit Maître Zironi. Les personnages de Marina Foïs et Laurent Lafitte proposent à leurs enfants de voter à bulletin secret pour savoir quel sera le parent choisi. Mais la fratrie ne veut pas faire de choix, comme c’est souvent le cas dans la réalité, car « les enfants ne veulent pas que leurs parents se séparent et ils aiment autant leur maman que leur papa ». Mais alors sur quels critères doivent se baser les enfants pour résoudre le dilemme papa ou maman ? Selon Lisa Zironi, « il faut bien expliquer aux plus petits, et même aux adolescents, que ce n’est pas un choix affectif mais un choix pratique, en termes d’organisation du quotidien et d’emplacement de la résidence ». Et puis le choix entre papa et maman n’est jamais définitif, puisqu’ « à tout moment on peut modifier une décision de justice et changer le lieu de résidence ». Peut-être une piste pour le scénario d’une suite au film Papa ou maman qui serait déjà en écriture selon Le Film français.

Nicolas Faure