Mais qui es-tu vraiment, Philippe Saint-André ?

Après le beau parcours lors de la Coupe du Monde 2011 (défaite 7-8 en finale contre les All-Blacks), les supporters français espéraient voir une équipe de France conquérante pour les années à venir. Elle devait dominer ses adversaires dans l’hémisphère nord et faire jeu égal avec ceux de l’hémisphère sud. Malheureusement, quatre années après la prise de fonction de Philippe Saint-André, les résultats sont décevants et le sélectionneur est critiqué de toute part. Mais alors, qui es-tu vraiment, Philippe Saint-André ?

Avant 2011, Philippe Saint-André était sans aucun doute le sélectionneur qu’il fallait au XV de France. Joueur historique du XV de France, grand artisan du french-flair et entraîneur expérimenté, il avait toute la légitimité pour diriger les Bleus jusqu’au mondial 2015 au moins. Voici quelques dates qui résument son parcours.

Cliquez sur la photo afin d’accéder à la frise chronologique :

Timeline Football illustration PSA

Un (très) grand joueur

 Ailier de renom, Philippe Saint-André a longtemps été le symbole du rugby champagne. Si les images d’archives sont rares, il suffit de jeter un coup d’œil à ces deux vidéos pour comprendre quel rugby Philippe Saint-André incarnait.

Il est l’auteur de l’essai du siècle contre le XV de la rose en 1991 :

Et premier relanceur, à l’origine de « l’essai du bout du monde », inscrit lors d’un France-Nouvelle Zélande (3 juillet 1994) :

A l’époque, PSA c’était l’incarnation du french flair. Quand il était joueur, le dicton « la balle à l’aile, la vie est belle » prenait tout son sens. Mais plus qu’un véritable marqueur d’essais, PSA était surtout un grand relanceur. Capable de bonifier n’importe quel ballon, PSA a gagné la confiance des sélectionneurs de l’époque, puisque Pierre Berbizier et Jean-Claude Skrela avaient fait de lui un homme de base. Il a d’ailleurs souvent été le capitaine du XV de France.

Cliquez sur la photo afin d’accéder à l’infographie.:

Illustration nombre de capitanats football PSA

 En résumé, PSA fait partie des « grands ». En tant que joueur, on peut aisément considérer qu’il a laissé une marque indélébile sur le rugby tricolore.

 Un sélectionneur décevant

 PSA était donc reconnu, lors de sa carrière de joueur, comme un ailier feu-follet. Capable de relancer n’importe quel ballon. Une vitesse lui permettant de faire des différences régulièrement. Il était donc légitime que PSA soit attendu au tournant. Après Marc Liévremont, les Bleus savaient gagner, mais ils ne produisaient pas un jeu « flamboyant ». Philippe Saint-André devait donc conserver ce « savoir gagner » et apporter de la folie au jeu du XV de France. Résultat, après quatre années, l’équipe de France n’a remporté aucun tournoi des Six nations. En revanche, elle peut produire du jeu (en témoignent les 35 points passés aux Anglais lors du dernier match du tournoi 2015).

Aujourd’hui, les Bleus pointent au septième rang du classement IRB, derrière les trois nations « majeures » du Sud, mais également en recul par rapport à l’Angleterre, l’Irlande et le Pays-de-Galles. Un constat inquiétant, quand on sait qu’à la prise de fonction de Philippe Saint-André, les Bleus trustaient la troisième place de ce classement derrière les Blacks et l’Australie.

 Cliquez sur la photo afin d’accéder à l’infographie :

Illustration classement IRB Football RSA

Mais finalement, ce classement n’est pas tout à fait surprenant, puisqu’en trente-sept matches sous l’ère Saint-André, le XV de France comptabilise seulement quinze victoires. Ce qui en fait d’ailleurs le moins bon sélectionneur de ces vingt-quatre dernières années.

 Cliquez sur les photos afin d’accéder aux infographies :

Illustration ratio victoires nuls défaites Illustration pourcentages sélectionneurs

En conclusion, Philippe Saint-André a été désigné sélectionneur pour apporter de la folie au jeu français. Malheureusement, les résultats ne suivent plus et les supporters en attendent beaucoup plus. Il reste donc moins de six mois à PSA pour trouver un fond de jeu et trouver l’équipe la plus compétitive possible, afin de faire un résultat à la Coupe du Monde en Angleterre qui débutera le 18 septembre 2015

Enfin, pour aller plus loin, voici quelques anecdotes sur Philippe Saint-André, qui vous permettront de mieux connaître le joueur, le sélectionneur, mais également l’homme.

  Pierrick Ilic-Ruffinatti

Publicités