Léa Seydoux, le clash sans adoucissant

Après avoir rembarré Kechiche en 2013, Seydoux revient à Cannes.

Léa Seydoux revient à Cannes. Deux ans après avoir été sacrée pour La vie d’Adèle . Deux après le clash avec Abdellatif Kechiche. L’image des deux femmes, sublimes et rayonnantes, embrassant le réalisateur niçois entouré de la Palme d’Or, s’est vite estompée devant la polémique. Dans The DailyBest, Léa et Adèle démontent Kechiche. « Heureusement que nous avons eu la Palme d’or parce que c’était horrible », balance Léa. Direct du droit. Adèle Exarchopoulos embraye : « Elle frappait tellement de fois et il (Abedellatif Kechiche) disait : “ Frappe-la ! Frappe-la encore! ” ». Le tournage du dégoût. Le nez de Léa Seydoux qui coule, ça inspire Kechiche : « Non, embrasse-la ! Lèche-lui sa morve », raconte Adèle. On remballe le tapis rouge, pas la polémique. Seydoux-Kechiche échangent les coups. La presse pour ring. « Née dans du coton », « pas capable d’entrer dans le rôle », Kechiche se lâche sur le compte Twitter d’un journaliste de Canal+. Seydoux dément. Après la controverse, Léa continue de tourner. La tignasse bleue de La vie d’Adèle a toujours la confiance des réalisateurs. La belle revient à Cannes en 2014 pour Saint Laurent  de Bertrand Bonello. Cette année, elle monte les marches avec The Lobster  de Yorgos Lanthimos. Seydoux est dans tous les bons coups. Elle tournera Juste la fin du monde pour le jeune prodige Xavier Dolan, membre du jury de cette 66ème édition. Léa incarnera tous les fantasmes en James Bond girl dans Spectre , le dernier volet du sexy 007 réalisé par Sam Mendes. Permis de tuer l’écran pour Seydoux.

Alice Gobaud

Publicités