L’époque où Garrone était mal accompagné…

Si le nom de Matteo Garrone commence à être connu à Cannes, ses acteurs n’en restaient pas moins mystérieux. Jusqu’à ce que certains d’entre eux se retrouvent derrière les barreaux en Italie.

Avec Tale of Tales, Matteo Garrone change une nouvelle fois radicalement de registre, mais aussi de casting. Habitué de la Croisette, le réalisateur italien avait toujours préféré les jeunes acteurs dont le nom était inconnu aux stars mondiales du cinéma. Une habitude qui ne lui a malheureusement pas toujours réussi. Lors de sa dernière visite à Cannes, à l’occasion de la projection de Reality (2012), son acteur principal Aniello Arena n’a pas pu se rendre sur place avec l’équipe du film. La raison ? Ce dernier est détenu à la maison d’arrêt de Volterra depuis ses 18 ans. Arena avait obtenu la permission de jouer dans Reality, mais lorsque le film est sélectionné au festival de Cannes, impossible pour Garrone d’obtenir la libération temporaire de son poulain.

Aniello Arena dans Reality (Crédit photo : D.R.)

Aniello Arena dans  Reality (Crédit photo : D.R.)

La poudrière Gomorra

 Ce n’était d’ailleurs pas la première fois qu’un des acteurs de Garrone suscitait la polémique. Peu de temps après que Gomorra (2008) ait remporté le grand prix du jury au Festival de Cannes, plusieurs acteurs du film sont arrêtés. Giovanni Venosa, jeune acteur jouant un chef de clan de la Gomorra, a été arrêté en 2009 après avoir tenté de lever le pizzo, l’impôt mafieux, sur des commerçants au nord de Naples. Cette arrestation fait suite à celles de Salvatore Fabbricino et Bernardino Terracciano, alors accusés d’être affiliés à la Gomorra. Les deux acteurs avaient d’ailleurs interprété des chefs de la mafia napolitaine dans le film de Matteo Garrone. Des controverses qui semblent révolues pour le réalisateur, aujourd’hui entouré par Vincent Cassel, Salma Hayek et John C. Reilly, également à l’affiche de The Lobster.

Antonin Deslandes