L’heure d’orgue version Thomas Kientz

Chaque dimanche, l’église Notre-Dame de Bon Voyage accueille un organiste professionnel pour une heure de concert. Après Gabriel Marghieri, organiste du Sacré-Cœur à Paris ou encore Ghislain Leroy de la cathédrale de Lille, l’église cannoise recevait dimanche 13 septembre Thomas Kientz, organiste à la cathédrale de Strasbourg.

Thomas Kientz a entamé le premier morceau de la soirée, le Kyrie Martyrium d’Hieronymus Praetorius, devant une nef comble. Des frissons dès les premières notes. Ce jeune organiste vit la musique et la fait vivre à ses spectateurs. Il enchaînera cinq autres morceaux de différentes époques pour un concert d’un peu plus d’une heure. Spécificité appréciable de l’église Notre-Dame de Bon Voyage : l’organiste joue au centre du chœur, devant les spectateurs. En effet, l’église dispose d’un système unique en France qui permet à l’organiste de jouer sur un orgue « bis », de la taille d’un piano, relié par assistance informatique à l’orgue de l’église situé en haut de la nef. Les spectateurs peuvent ainsi voir jouer le musicien.

orgue choeur 1

L’orgue « bis » est placé dans le chœur de l’église et est relié au grand orgue original. (Crédit photo : Emilie Unternehr)

L’organiste alterne pièce méditative, mystique et morceaux beaucoup plus gais et vivants. Tous font vibrer les spectateurs, qui profitent de l’acoustique parfaite de l’église. Le jeune musicien, très souriant, se donne entièrement à son jeu et l’assistance est sortie du concert conquise, comme Yves, qui assistait à un concert d’orgue pour la première fois :

Premier prix du concours international de Saint-Maurice en Suisse, Thomas Kientz achève actuellement ses études au conservatoire national supérieur de musique de Paris, après de brillantes études d’orgue et de piano au conservatoire de Strasbourg. Henri Pourtau, organiste titulaire de l’église Notre-Dame de Bon Voyage, connaît le jeune musicien depuis quelques années et l’invite à Cannes plusieurs fois par an. L’occasion pour Thomas d’exprimer tout son talent.

Henri Pourtau est également l’organisateur du rendez-vous dominical L’Heure d’orgue. Selon lui c’est le moyen de remettre l’instrument et la musique au cœur du vivant, de réunir les gens autour de l’orgue en le sortant de son rôle lors des messes :

Prochain rendez-vous dimanche 20 septembre à 18 heures à l’église Notre-Dame de Bon Voyage, avec l’organiste Charles-Henri Maulini.

Emilie Unternehr

 

Publicités