Emma Luchini : un (nouveau) début prometteur

Après un premier film peu convaincant en 2010, Sweet Valentine, Emma Luchini, la fille de Fabrice Luchini repasse derrière la caméra et signe un film portant très bien son nom : Un début prometteur.

 Manu Payet (Tout ce qui brille, Situation amoureuse : cest compliqué, RadioStar) a grossi et arbore désormais une barbe à la limite de l’immonde. C’est un fait. Mais lorsqu’on en découvre la raison, on est prêt à lui pardonner. Dans le nouveau film d’Emma Luchini, il incarne Martin Vauvel, un écrivain, sortant d’un divorce et d’une cure de désintoxication. Le trentenaire, un peu looser, décide alors de retourner vivre quelques temps chez son père Francis, un horticulteur passionné en fin de course (porté par un Fabrice Luchini au sommet) histoire de se ressourcer. En pleine campagne francilienne, il retrouve ainsi son demi-frère de seize ans, Gabriel (interprété par Zacharie Chasseriaud Au plus près du soleil, Among the Living) qui s’ennuie profondément et rêve du grand amour.

martin et francis un début prometteur

Dans Un début prometteur, Martin, auteur à succès, décide de se ressourcer chez son père après son divorce. Crédit Photo : DR.

Martin essaie de l’en dégoûter mais c’est sans compter Mathilde (la jolie et talentueuse Veerle Batens : Alabama Monroe, une blonde trentenaire un peu froide aux premiers abords mais qui se révèle vite être une jeune femme pleine de vie et d’humour.

Les deux frères tombent chacun amoureux de la jeune femme, à leur manière. Mais loin de la jalousie et de la rivalité que l’on pourrait imaginer, cela les rapproche encore plus. Au contact de Mathilde, chacun évolue : Gabriel découvre la sensualité et l’amour quand Martin reprend peu à peu confiance en lui et en la vie, au point de lâcher la bouteille dont il était pourtant très accro…

Manu Payet, époustouflant

Le film est l’adaptation du roman Un Début Prometteur, œuvre autobiographique de Nicolas Rey, le compagnon de la réalisatrice. Malgré cela, dans une interview accordée au site PurePeople, Manu Payet assure avoir voulu prendre ses distances avec l’œuvre originale : « Je n’ai pas voulu imiter Nicolas ou essayer de me rapprocher de lui. D’ailleurs, ça me fait plaisir que personne ne me dise ‘on voit vachement bien Nicolas’ »

martin gabriel mathilde un début prometteur

Gabriel, Mathilde et Martin partagent un amour ambigu et subtil. Crédit Photo : DR

Un rôle de composition, donc, où Manu Payet est simplement époustouflant. Toujours juste et précis, son personnage est l’incarnation même du pathétique. Le trentenaire perdu dans sa vie et dans ses sentiments est purement émouvant, mais n’oublie jamais d’être drôle et un brin décalé. On rit, puis on s’attendrit, avant de rire à nouveau quelques instants plus tard : délicieux.

Le reste du casting est également à la hauteur : Fabrice Luchini, pour la première fois dans le rôle d’un père, est resplendissant et sa fille réussit avec brio le défi de faire d’un personnage secondaire un personnage inoubliable.

Un début prometteur, est une comédie romantique touchante qui parvient à renouveler le genre tout en restant très crédible. A seulement 36 ans, Emma Luchini signe-là un très grand film.

En salle le 30 septembre :


Emilie Unternehr
Cyrille Ardaud